Le collectif
- ©

Le collectif "Isolons la terre" interpelle MM. Sarkozy et Borloo

Defawe Philippe |  le 12/10/2007  |  France EnvironnementDéveloppement durableProduits et matérielsPerformance énergétique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
France
Environnement
Développement durable
Produits et matériels
Performance énergétique
Santé
Energie
Réglementation
Technique
Valider

Depuis janvier 2004, les industriels du collectif "Isolons la terre contre le CO2" se sont lancés dans une grande action de lobbying pour lutter contre le gaspillage énergétique dans le secteur du bâtiment.
Régulièrement, ces industriels rappellent qu'en France, plus de 30 millions de logements mal chauffés, mal isolés et mal ventilés rejettent chaque année 125 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère et absorbent 46% de l’énergie consommée en France. Et que, des solutions pour diviser par 4 ces émissions polluantes et cette dépense énergétique existent et qu'elles "sont fiables, techniquement et économiquement".
En adressant une lettre ouverte (parue dans "le Monde" daté du 13 octobre) au président de la République, Nicolas Sarkozy et à son ministre, Jean-Louis Borloo, le collectif veut rappeler au gouvernement que le secteur des bâtiments mérite des décisions à la hauteur de ces enjeux.
Ces industriels attendent du Grenelle de l’environnement "qu’il débouche sur des mesures fortes et compréhensibles par tous les Français". Les propositions évoquées pour les constructions neuves sont ambitieuses : bâtiments à basse consommation énergétique dès 2015, bâtiments à énergie positive à partir de 2020. Mais pour ce collectif, les bâtiments existants représentent un tout autre défi. "Pour des progrès significatifs dans ce secteur, il est essentiel de fixer un objectif de haute performance à long terme et des étapes pour mettre la France en route vers la classe A !" revendiquent-ils.
Leurs propositions :
- Rendre obligatoire hors transaction immobilière l’affichage des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre pour tous les logements et tous les bâtiments ;
- Annoncer que tous les logements et tous les bâtiments afficheront avant 2050 les meilleures classes de performances ;
- Créer le label bâtiment basse consommation dans l’existant sur la base des travaux réalisés par l’association EFFINERGIE® ;
- Mettre au plus tôt en place un plan pluriannuel de rénovations complètes au niveau basse consommation pour les bâtiments et logements les plus mal classés ;
- Remonter progressivement le niveau minimum de performance exigé d’un bâtiment ou d’un logement.
Pour le collectif "Isolons la terre contre le CO2", "cela ne marchera qu’avec l’accompagnement des dispositifs indispensables : formation qualifiante et information des acteurs du marché ; aide au financement des travaux par des prêts à taux zéro et des crédits d’impôts ciblés sur les meilleurs niveaux de performance ; suivi et contrôle du respect des réglementations ; évaluation impartiale et certifiée des performances des produits et des solutions d’efficacité énergétique".

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur