En direct

Le coffrage courbe qui joue la carte de la compatibilité

Gilles Rambaud |  le 07/09/2012  |  BâtimentMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Matériel de chantier
Technique
Valider
Banche métallique -

Le nouveau coffrage courbe CCRV 2011 d’Outinord se reconnaît du premier coup d’œil : sa livrée n’est plus bicolore, jaune et marron, comme toutes les banches de la marque, mais uniformément marron. Ce choix n’est pas qu’esthétique : « Nous avons adopté une nouvelle peinture à base de résine époxy, plus résistante, mais qui nécessite une cuisson au four. Le coût de fabrication est important. Nous avons préféré peindre cette banche en monochrome pour réduire le prix de vente », explique le fabricant. Ce changement visible en cache d’autres, plus discrets mais plus importants. La taille des banches (2,80 x 2,40 m pour le modèle de base), leurs liaisons verticales et horizontales sont les mêmes que celles de la B8000 Evolution, le best-seller d’Outinord. Cette compatibilité permet d’assembler des coffrages associant courbes et voiles droits. Le rapprochement des deux matériels va plus loin encore : portillon, échelle, trappe d’accès, béquille, pied de béquille… tous ces éléments sont les mêmes, ce qui simplifie la gestion des pièces de rechange et procure au coffreur un environnement de travail dans lequel il est plus aisé de prendre ses habitudes.

Jusqu’au voile droit

Pour améliorer le confort d’utilisation, les vérins de pieds se vissent et se dévissent à hauteur d’homme (86 cm) avec la même clé qui sert à serrer les écrous des tiges d’entretoise. Celles-ci sont réduites de six dans l’ancien modèle à quatre, diminuant la pénibilité de l’assemblage. Côté sécurité, les passerelles se plient et se rabattent en position de transport mais sont fixées à demeure. Côté performance, le rayon de courbure intérieur est de 3 m minimum et s’élargit jusqu’au voile droit. La courbure s’obtient par l’action de deux rangées de vérins contre trois sur l’ancien modèle. Là encore la diminution du nombre d’éléments concourt à une plus grande facilité d’utilisation et à une réduction du bruit émis par le chantier car les pièces à serrer sur une banche métallique réclament souvent quelques coups de marteau… La pression admissible par la CCRV 2011 est de 10 t/m², la même que celle de la B8000.

PHOTO - 663605.BR.jpg
PHOTO - 663605.BR.jpg - © Outinord

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur