En direct

Le cloître de la Merveille restauré
Le cloître vu du clocher de l'abbaye. - © © Stéphanie Obadia

Le cloître de la Merveille restauré

Stéphanie Obadia |  le 01/06/2017  |  BâtimentTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Bâtiment
Technique
Valider

C’est suspendue entre ciel et mer, que se dessine la restauration du cloître de l’Abbaye du Mont Saint-Michel. Une restauration nécessaire puisque ce chef d’œuvre de l’art gothique subissait les altérations dues aux intempéries, à l’environnement marin mais aussi à l’afflux des visiteurs.

Depuis janvier et jusqu’en novembre, plusieurs travaux de restauration vont se succéder. La restauration s’effectue ainsi en deux temps afin de maintenir l’ouverture du cloître à la visite.

La première phase des travaux est déjà bien entamée. Le sol des galeries a été abaissé de 25 cm pour retrouver son niveau d’origine avant de recevoir selon le même calepinage les dalles de granit d’origine. Une fois terminé, les visiteurs pourront alors découvrir un cloître plus élancé, tel qu’il était au Moyen-Age, et n’auront plus à s’adosser aux colonnettes pour admirer le jardin. Le nettoyage des sculptures et des arcades constituées de double rangée de 137 colonnettes en décalage sont également à mi-parcours. Suivront l’étanchéité et la restauration du jardin ainsi que la restauration de la charpente lambrissée.

A ce jour, les travaux sont à mi-parcours. Les ouvriers s’activent sur la moitié du cloître qui leur est réservé tandis que l’autre moitié voit défiler le flot de visiteurs du monde entier.
A ce jour, les travaux sont à mi-parcours. Les ouvriers s’activent sur la moitié du cloître qui leur est réservé tandis que l’autre moitié voit défiler le flot de visiteurs du monde entier. - © © Stéphanie Obadia

« Même si le protocole de restauration reste assez classique, il a fallu faire avec le millier de visiteurs jour », explique l’architecte en chef des monuments historiques, François Janneau. "Autre caractéristique propre à ce chantier : l’insularité du site. Tous les matériaux ont ainsi été acheminés par hélicoptère". Depuis janvier, une centaine de rotations ont été comptées à raison de 500 kg par rotation. Un investissement permanent pour le Centre des monuments nationaux dont l’objectif est de « rendre accessible les grands chefs d’œuvre de la création ».

Commentaires

Le cloître de la Merveille restauré

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur