Industrie/Négoce

Le chiffre d’affaires de Legrand grimpe de 9,6% au premier trimestre

Mots clés : Concurrence - Industriels du BTP

Les multiples rachats finalisés l’an dernier, notamment aux Etats-Unis (Milestone AV Technologies), ont été les principaux moteurs de la forte croissance enregistrée par le groupe français au cours du premier trimestre 2018 (+9,6%). Legrand a vu ses ventes mondiales progresser de 3,9%.

 

Legrand démarre l’année 2018 en trombe. Le groupe français qui a publié un chiffre d’affaire en hausse de 9,6%, à 1,45 Md€, a poursuivi sa dynamique de croissance et d’innovation dans les objets connectés incarnée par le programme Eliot lancé en 2015. L’industriel basé à Limoges a obtenu de bons résultats sur la plupart de ses marchés géographiques (+3,9% en moyenne), avec une forte accélération dans les pays d’Europe en développement (+9,3%), comme la Turquie, la Roumanie et la Hongrie. Dans l’Hexagone, son activité a été principalement soutenue par les ventes dans les équipements électriques du secteur résidentiel. Legrand a connu un bon accueil des professionnels depuis le lancement de nouveaux produits comme Céliane with Netatmo, les solutions de câblage haute performance cuivre et fibre optique LCS3 ou encore l’EMS CX3 (outil de supervision des consommations d’énergie).

En Italie, le groupe affiche une forte croissance (+6,3%), tirée par le lancement de la solution My Home Up (outil de pilotage à distance), le portier connecté Classe 300 X et le thermostat intelligent Smarther.

En Amérique du Nord et Centrale (34,2% du chiffre d’affaires du groupe), Legrand a observé un tassement de ses ventes (+1,7%), notamment au Mexique où l’équipementier français avait enregistré en 2017 une croissance à deux chiffres.

Legrand récolte les premiers fruits de sa politique de croissance externe, notamment aux Etats-Unis où le groupe français a réalisé sa plus grosse opération avec le rachat pour 1,05 Md€ de Milestone AV Technologies, l’un des leaders américains de l’infrastructure et de l’alimentation Audio-Video (AV). L’appétit vorace de Legrand ne sais pas arrêté là puisqu’il a absorbé deux autres compagnies : Finelite, un fabricant de supports d’éclairage linéaires prescripts pour les bâtiments tertiaires et AFCO Systems Group, une entreprise spécialisée dans les armoires Voix-Données-Images (VDI) pour datacenters.

Son résultat net, quant à lui, s’est élevé à 175,3 M€, en progression de 17,7% par rapport au premier trimestre 2017.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X