En direct

Le chauffage rayonnant pour un meilleur confort

FRANCOISE VAYSSE, FRANCOIS SAGOT |  le 10/10/1997  |  Maison individuelleEquipementProduits et matérielsDoubsMayenne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Maison individuelle
Equipement
Produits et matériels
Doubs
Mayenne
Europe
Immobilier
Logement
Valider

-Réchauffer des corps plutôt que de l'air grâce au rayonnement. -Le rafraîchissement des maisons pourrait se développer à l'instar des équipements pour la voiture.

La recherche d'un plus grand confort et d'une meilleure esthétique caractérise l'évolution des émetteurs de chaleur, quel que soit le type d'énergie utilisée. Remis au goût du jour, le chauffage rayonnant semble susciter auprès des acquéreurs un intérêt certain. Michel Vacher directeur du développement de Misa, indique que « la gamme Catherine Mamet bénéficiera prochainement et de façon standard, d'un chauffage assuré par un plancher rayonnant complété par des convecteurs électriques ». Même son de cloche chez Habitations Gardavaud à Valdachon dans le Doubs, entreprise spécialisée dans la construction de maisons en bois, chez qui on note « un intérêt croissant pour le chauffage rayonnant, notamment de la part de jeunes couples ».

Répartition homogène

Le chauffage par rayonnement réchauffe directement les corps à la différence de la convection qui réchauffe l'air. Cette propriété procure un meilleur confort même si, dans la pratique, les émetteurs combinent chauffage par rayonnement et chauffage par convection.

Les avantages d'un plancher chauffant dans lequel est noyé un tube où circule de l'eau chaude basse température ou une résistance électrique sont multiples : tout d'abord, il y a répartition homogène de la chaleur de bas en haut dans la pièce (propriété intéressante dans le cas d'une mezzanine), sans phénomène de stratification ensuite, comme le système devient totalement invisible, le plancher est laissé libre de tout aménagement enfin, le système possède une durée de vie de plusieurs dizaines d'années.

Abaisser de quelques degrés la température

En revanche, l'un des inconvénients du système tient à son inertie de fonctionnement de l'ordre de quelques heures qui se révèle un handicap lorsque l'occupation est fortement intermittente (la température de surface du plancher ne doit pas excéder 28 °C). Un autre handicap tient à sa mise en oeuvre qui nécessite une étroite collaboration entre les différents corps d'état puisque l'introduction de l'émetteur intervient au moment du coulage de la dalle en béton. Un cahier des prescriptions techniques destiné spécifiquement à l'électricité vient d'être rédigé afin d'éviter aux entreprises des problèmes de mise en oeuvre.

Le vecteur eau, particulièrement prisé par nos voisins Allemands présente l'avantage comme le fait remarquer avec beaucoup d'éclectisme James Gaulon du réseau Aliane nouvellement créé chez EDF, « de choisir un type de chaudière en fonction de l'énergie la moins chère » et aussi de réaliser par la suite, un rafraîchissement par un groupe froid, ou une pompe à chaleur réversible.

Contrairement à la climatisation, le rafraîchissement consiste à abaisser de seulement quelques degrés la température intérieure par rapport à la température extérieure afin de procurer une sensation de confort. Comme le remarque Michel Vacher, « il ne fait nul doute que les individus ne supporteront plus d'être climatisés au bureau, dans la voiture mais pas dans la maison. C'est pourquoi nous suscitons la demande en proposant l'option climatisation ».

Les autres émetteurs rayonnants sont plus classiques. Il s'agit de radiateurs à eau qui rayonnent naturellement et dont la température d'émission vient d'être limitée récemment par une norme afin d'améliorer le confort, ou des radiateurs électriques. La seule limitation d'emploi tient à la taille de la pièce qui ne doit pas être trop petite. Les fabricants s'attachent en outre, comme pour l'ensemble de leurs appareils, à améliorer leur esthétique avec un soin particulier accordé aux formes et aux finitions.

TABLEAU : Le cabinet d'études spécialisé Bastide- Bondoux tient compte, dans son étude, des paramètres financiers.

CHANTIER Un plancher chauffant réversible

La maison Quinton située à Château Gonthier, dans la Mayenne, possède une structure métallique et de larges parties vitrées : une baie de 14 m de long court au premier étage, orientée plein sud. Son propriétaire, confronté à un problème de surchauffe, a choisi d'équiper les baies de pare- soleil mais aussi de rendre le plancher chauffant réversible. L'installation équipée à l'origine d'une chaudière murale au gaz, est désormais dotée d'un groupe hydraulique avec une vanne motorisée quatre voies, d'un système de régulation Giacoklima développé par la société Giacomini et d'un groupe froid d'une puissance de 4,6 kW (on compte en général 30 W/m2), qui produit de l'eau à 14 °C. L'abaissement de température constaté dans la maison est de 7 °C. Une sonde placée sur le sol détecte l'apparition éventuelle de condensation et ramène le système dans une plage de fonctionnement normal.La modification de l'installation s'élève à environ 45 000 francs. Pour Yann Allaire de la société Giacoklima, « ce système s'avère d'autant plus intéressant qu'il est prévu lors de la construction de la maison ».

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
AVIS D'EXPERT : Johann Zirngibl Les systèmes traditionnels sont inadaptés à des besoins de chauffage faible

Si la consommation de chauffage devient marginale, un système traditionnel avec une distribution à eau chaude n'est pas seulement trop coûteux mais surtout inadapté. Des maisons ont été construites en Allemagne dont la puissance de chauffage pendant les journées les plus froides est de 10 W/m2.

Déjà, aujourd'hui, on constate que certaines énergies ont du mal à suivre cette tendance à la baisse des besoins. C'est le cas du fioul. La puissance minimale des brûleurs est limitée à environ 15 kW à cause de la taille des gicleurs. L'industrie du chauffage s'oriente vers une offre de plus en plus intégrée et orientée par les besoins en eau chaude sanitaire et par la ventilation contrôlée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur