En direct

Le « château » cadeau devient lieu de réinsertion

Emmanuelle Lesquel |  le 03/11/2017  |  EntreprisesCollectivités localesPolitique socialeTechniqueBâtiment

Lille -

+ 2 % d'activité des entreprises du BTP de moins de 20 salariés au 3e trimestre sur la Normandie et les Hauts-de-France.

85 M€ investis en cinq ans dans les lycées agricoles publics des Hauts-de-France pour des travaux de rénovation.

80 entreprises des régions Hauts-de-France (60) et Normandie (20) seront présentes au Mondial du bâtiment.

Situé au 2 rue de Bruxelles, dans un secteur très prisé du centre de Lille, et dans un bâtiment classé totalement rénové, le centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) a de l'allure. Cette opération atypique a pu voir le jour grâce à la première opération de mobilisation du foncier public en faveur du logement mise en place en France (1). Le « château », bâtiment appartenant à l'Etat et estimé à 840 000 euros, a ainsi été cédé en 2014 à titre gracieux à l'association d'insertion Aréli, maître d'ouvrage du projet. Objectif : transformer le bâtiment non utilisé depuis des années et fortement dégradé en un centre d'hébergement et de réinsertion sociale de 45 places.

Déposé en 2014, le permis de construire de « l'Escale » subit un recours des voisins. Un nouveau permis est accordé en 2015. Les travaux débutent en juin 2016 pour se terminer un an plus tard. « La surface du bâtiment étant insuffisante à elle seule pour répondre au cahier des charges d'Eole, gestionnaire des lieux, l'architecte a imaginé une extension qui permettrait aussi d'annexer l'amphithéâtre non utilisé situé dans le bâtiment voisin. Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema), qui occupe ce bâtiment, a heureusement accepté facilement cette cohabitation », a détaillé Bertrand Declemy, directeur général d'Aréli, lors de l'inauguration du centre d'accueil ce 18 octobre. Au final, un peu moins de 3 millions d'euros ont été investis pour créer 1 479 m2 de surface habitable : 827 m2 sur le château, 302 m2 sur l'extension et 350 m2 sur l'amphithéâtre. Le projet a bénéficié d'environ 40 % de subventions.

Conforter le gros œuvre. « Le fait que le bâtiment, datant environ de 1875, soit classé n'a pas été un problème pour cette réhabilitation lourde qui ne touchait pas aux façades. Dans cette ancienne école d'ingénieur en R + 3 d'architecture de style militaire, nous avons été plus gênés par les mauvaises découvertes structurelles qui nous ont obligés à conforter le gros œuvre, note l'architecte lillois du projet, Nicolas Paris. Par exemple, les poutraisons en bois étaient en bon état mais avec des appuis qui n'avaient pas la stabilité nécessaire pour reprendre la descente de charge, nous avons dû rajouter des portiques métalliques de part et d'autre. Par ailleurs, la cage d'ascenseur et l'extension bois ont dû être montées sur micropieux. » Afin de réaliser les toitures-terrasses de la partie rénovation et extension, 800 m2 de membranes EPDM en pose libre ont été installées. Sur l'arrière du château ont ainsi été déployées des membranes recouvertes de gravillons qui assurent le lestage du système et son étanchéité. Sur le toit de l'extension, les membranes ont été recouvertes d'une végétalisation afin d'optimiser notamment le confort thermique. « Grâce à l'installation en pose libre, avec absence de feu, la mise hors d'eau s'est faite en seulement deux jours. Le lestage a pu se faire par la suite », note Nicolas Paris.

PHOTO - 9754_615511_k2_k1_1486677.jpg
PHOTO - 9754_615511_k2_k1_1486677.jpg - © FIRESTONE BUILDING PRODUCTS
(1) Dans le cadre de la loi du 18 janvier 2013.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur