En direct

Le châtaignier, l’atout design

CONRAD FREELING |  le 04/05/2012  |  Collectivités localesArchitectureBas-RhinHaut-RhinNord

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Architecture
Bas-Rhin
Haut-Rhin
Nord
Vosges
France entière
Architecture intérieure
Valider
Vosges du Nord -

Les promoteurs alsaciens du bois-châtaignier ont défendu leurs arguments au salon Maison de Printemps de Strasbourg en s’appuyant sur un concours de design ouvert aux étudiants. Du 23 au 25 avril, un workshop a évalué le potentiel d’industrialisation des six projets lauréats, désignés parmi 80. Cette initiative du parc naturel régional des Vosges du Nord s’inscrit dans le programme Interreg « Le châtaignier dans le Rhin supérieur, une essence rassemblant hommes, cultures et paysages », doté de 1,8 million d’euros. Initié par les Allemands du massif de la forêt palatine, associés au parc naturel, réserve de biosphère transfrontalière, ce projet veut revaloriser une essence négligée et malade.

Organiser la filière

« Notre défi est de mobiliser une ressource très disséminée : en Alsace, nous avons des taillis, alors que les Allemands ont des futaies », observe Eric Brua, directeur du parc naturel. Le concours ambitionne de corriger cette distorsion. Les étudiants et jeunes diplômés originaires du Rhin supérieur ont conçu des réalisations dans les domaines du mobilier, des aménagements extérieurs et de la microarchitecture. Les lauréats retrouveront des designers, des artisans et des professionnels du marketing pour réaliser des prototypes et étudier la faisabilité d’une production industrielle.
Outre ses qualités techniques et esthétiques, l’aptitude à une croissance rapide sur des sols pauvres donne au châtaignier des atouts pour concurrencer le teck. Dans le parc, la réalisation de ce potentiel passe par une organisation de la filière.

DESSIN - 640515.BR.jpg
DESSIN - 640515.BR.jpg - © Claire Boulle
Deux palmarès pour la filière bois

Le salon strasbourgeois Maisons de Printemps a mis le bois à l’honneur à travers deux palmarès : les microprojets utilisant le châtaignier et le concours annuel orchestré par Fibois Alsace sur l’habitat bois.
Bois design châtaignier

Trois prix d’excellence dans les catégories mobilier, aménagements extérieurs et microarchitecture : le « Banc girondin », par Thibaut Schell, étudiant à l’université de Strasbourg ; « Jamais de soleil pour Otto » (voir ci-dessus), aménagement de berges par Claire Boulle, étudiante aux Arts Déco à Strasbourg ; « Maître Corbeau », nid convivial par Marian Dumontet, étudiant au lycée Le Corbusier, et Pierrick Romeuf, de l’école d’art de Bellecour.

Palmarès Fibois Alsace

Prix Logement collectif : 16 logements labellisés BBC et Cerqual à Kaysersberg (Haut-Rhin). Architecte : K’nL ; maître d’ouvrage : Habitat de Haute-Alsace. Lot bois : Charpente Martin ; Fritsch Menuiserie.
Prix Logement individuel : maison individuelle à Herrlisheim (Bas-Rhin). Architecte : G. Studio. Lot bois : Bader/Kern.
Mention spéciale Extension : maison individuelle à Erstein (Bas-Rhin). Architecte : Christmann & Nachbrand. Lot bois : Avenir et Bois. Ce projet a également reçu le prix Grand Public, attribué par 660 votants.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur