En direct

« Le chantier, variable d’ajustement »

Propos recueillis par Pierre Delohen |  le 12/04/2013  |  France entièreCollectivités localesRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Rhône
Valider
RHÔNE-ALPES -

La campagne « On n’arrête pas le futur » est lancée. Rendez-vous le 18 avril à la Confluence, à Lyon. Jean-Marc Cornut, président de la fédération régionale des travaux publics Rhône-Alpes, nous explique sa position.

Pour quelle raison lancez-vous cette campagne avec les industries du béton et des carrières, et l’ingénierie ?

Parce que toute la filière est concernée avec ses 50 000 emplois. Si Rhône-Alpes apparaît moins touchée que d’autres, les indicateurs sont au rouge : perte de 20 % de l’activité sur les cinq dernières années, de 10 % des emplois pérennes et réduction du volant des intérimaires de 25 % et des compagnons de 5 %.

Quel est votre constat ?

L’avenir, pour autant que nous puissions l’appréhender, passe par les collectivités qui pèsent pour la moitié de notre chiffre d’affaires. La période préélectorale et les économies tous azimuts ne nous aident en rien, alors que les besoins existent : 25 % des réseaux sont fuyards, le renouvellement du réseau routier est moitié plus faible que nécessaire, un ouvrage d’art sur cinq mérite un entretien sous peine d’être interdit à la circulation, etc. Réduire la bonne gestion à un arrêt des investissements n’est pas de bonne politique ! Les chantiers sont une variable d’ajustement.

Les grands chantiers sont à l’arrêt, l’entretien est rogné…

Et ce qu’on ne fait pas aujourd’hui coûtera plus cher demain, sous réserve qu’on le fasse. Et, entre-temps, le service n’est pas rendu. Il manque aux élus la capacité d’analyse critique de la bonne dépense publique. Entre dépense utile et dépense inutile, ils doivent choisir. Mais le sujet reste tabou !

Qu’attendez-vous d’eux ?

L’élu gestionnaire doit porter les investissements. Les travaux publics s’inscrivent dans la dépense utile qui crée l’emploi de proximité et le développement de demain : la récente A 89 le prouve. De même que la fibre optique plébiscitée par l’économie et les citoyens. Nous devons nous rapprocher de ces derniers pour qu’ils mesurent notre rôle dans le service à l’usager, avec la qualité des infrastructures, de l’eau, de l’aménagement du territoire, etc., construit avec intelligence, dans le respect des règles et de l’environnement. Tous les matins, les entrepreneurs ont envie d’entreprendre et il faudrait peu de chose pour leur redonner l’espoir !

PHOTO - 715580.BR.jpg
PHOTO - 715580.BR.jpg - © Régis Bouchu/ACTOPHOTo

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur