En direct

Le chantier Primark, un trou très technique

C. R. |  le 13/10/2017  |  Collectivités localesBas-Rhin

Strasbourg -

Etroit, hypercentral, scruté de près et situé sous le niveau de la nappe phréatique : le terrain du futur magasin de vêtements Primark à Strasbourg oblige la maîtrise d'œuvre technique, conduite par Serue Ingénierie associé à Cerec (réseaux), et les entreprises à faire preuve d'ingéniosité et de finesse dans le pilotage du chantier. Au niveau des parois moulées de soutènement, les tirants sont inclinés, de façon à passer sous les fondations des constructions mitoyennes et sous le canal des faux remparts qui bordent le chantier. L'entreprise Keller Fondations spéciales a réalisé un bouchon injecté en gel de silicate de 1,5 m d'épaisseur, afin d'assurer la sécurité des parties de travaux situées sous le niveau de la nappe. Il est placé à 4 m sous le radier, l'intervalle étant constitué d'une couche de graviers qui permet le lestage du bouchon soumis à la pression de la nappe.

Coffrages sur site. La surface au sol limitée (2 000 m2) amène à optimiser chaque mètre carré. « Le chantier ne peut accueillir qu'une seule grue, dont les fondations sont scellées dans le socle de la future cage d'ascenseur. Cet unique engin exclut aussi le recours à la préfabrication », explique Bülent Aydin, responsable structures de Serue. Par conséquent, l'entreprise générale, la Société alsacienne du bâtiment, coule la quasi-totalité du béton sur place. Elle coffre également sur site les dalles selon une organisation en trois équipes qui permet de faire se succéder sans interruption le coffrage, la pose des armatures et le bétonnage.

La circulation des engins et la gestion des déchets de chantier respectent de nombreuses contraintes induites par la localisation à l'entrée de l'hypercentre. L'essentiel de l'évacuation des 16 000 m3 de déblais s'est effectué en quatre semaines cet été, pendant l'interruption de la liaison de tram pour cause de travaux. Par ailleurs, des capteurs de bruit guettent en permanence un éventuel excès sonore.

La maîtrise d'ouvrage a été confiée à Financière Valim et la conception au cabinet Denu & Paradon. Le projet de 7 500 m2 SP sur huit niveaux (trois enterrés de parking et quatre de commerces, plus un attique de logements) devrait achever son gros œuvre fin octobre 2018 (montant des travaux non communiqué). L'impressionnant « trou » de 10 m n'en sera alors plus un.

PHOTO - 9418_593529_k2_k1_1437880.jpg
PHOTO - 9418_593529_k2_k1_1437880.jpg - © AIRDIASOL / L.ROTHAN / SERUE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur