En direct

Le chantier de la première
Vue de la future Tour. - © Ville de Romainville/Ilimelgo/ Secousses

Le chantier de la première "tour maraîchère" de France est lancé

F.M., avec AFP |  le 17/09/2018  |  PaysageGrand ParisProjetsSeine-Saint-Denis

La première pierre de la future "Tour Maraîchère" vient d'être posée en Seine-Saint-Denis. Le projet est composé de deux serres verticales, qui atteindront jusqu'à 6 étages. Elles doivent produire jusqu'à 12 tonnes de fruits, légumes... chaque année. 

Elle était annoncée depuis février 2016 : une tour de 24 mètres de hauteur où seront produites chaque année plusieurs tonnes de fruits, légumes ou encore champignons. Et bien le chantier a démarré, puisque la première pierre de la "Cité maraîchère" a été posée vendredi 14 septembre 2018 à Romainville (Seine-Saint-Denis). Ce projet d'agriculture urbaine d'envergure, imaginé par les architectes ilimelgo (mandataire) et Secousses (associé), devrait voir le jour en 2019.

Sur le même sujet Une ferme verticale poussera d'ici au printemps 2019

Présentée par la municipalité socialiste comme un projet "unique en France", la Cité maraîchère sera composée de deux "serres verticales" de trois et six étages. Elle sera implantée dans un quartier requalifié par un programme de rénovation urbaine, dans cette commune de 25 000 habitants située trois kilomètres à l'est de la capitale.

Coût estimé à 5 millions d'euros

Le lieu, dont le coût est estimé à 5 millions d'euros, abritera une exploitation agricole qui ambitionne de produire annuellement 12 tonnes de fruits, légumes, champignons, fleurs comestibles, plants et semences. On y trouvera aussi un centre de sensibilisation et de formation à l'agriculture urbaine à destination du grand public et des professionnels, et des espaces de vie (café-cantine, épicerie...).

"En réintroduisant de l'activité maraîchère à Romainville, nous avons souhaité tout d'abord redonner à la ville, longtemps lieu de cultures maraîchères, une vocation de ville nourricière. Mais nous allons également générer une nouvelle activité économique créant de l'emploi et notamment de l'emploi en insertion", a expliqué la maire Corinne Valls en posant la première pierre en présence notamment de Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris.

Appel pour la métropole du Grand Paris

La "Cité maraîchère", qui défend l'idée que le maraîchage en cœur de ville et en zones périurbaines doit devenir un complément à l'agriculture traditionnelle, entend aussi devenir un "laboratoire vivant" pour les projets d'agriculture urbaine "appelés à se développer" dans la future métropole du Grand Paris.

L'agriculture devrait décliner en Europe occidentale dans les dix ans à venir, selon les prévisions de l'OCDE et de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture). La Tout maraîchère est peut-être un début de réponse.

La fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Romainville Habitat OPH
Lieu : Romainville (France)
Architectes : ilimelgo (mandataire), Secousses (associé)
BET : Scoping, Etamine
Agronome : Terr’eau Ciel
Paysagiste : Land’Act
Perspectiviste : Poltred
Mission : construction neuve
Surface de plancher : 2060 m²
Coût des travaux : chantier en cours (2018/2019)
BIM : études + chantier

Commentaires

Le chantier de la première "tour maraîchère" de France est lancé

Votre e-mail ne sera pas publié

Bio

18/09/2018 07h:28

5 millions euros le projet en espérant produire 12 tonnes de fruits et légumes !!! En espérant ne pas voir d'aide public dans le projet il y a des agriculteurs bio qui attendent des aides depuis 2 à 3 ans et risque de perdre leurs exploitations

Votre e-mail ne sera pas publié

Yassine Torjmane

18/09/2018 10h:37

La Tour Maraîchère est un projet porté à la fois par la mairie de Romainville, les architectes mais aussi bien par les équipes de Eiffage Equipements Services et son co-traitant CMF.Une ligne dans votre article rappelant que ces entreprises contribuent à la concrétisation de l'opération et sa réalisation, n'aurait pas été de trop.

Votre e-mail ne sera pas publié

AZ

20/09/2018 16h:56

Amortissement des travaux sur 10 ans : 41€ le kilo ! ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Vision

01/10/2018 15h:18

Oui nous avons calculé le coût : hors entrants (eau engrais ect) hors lumière et hors main d’œuvre sur 20 ans cela met le kg de légumes à 20€ !! Bingo !

Votre e-mail ne sera pas publié

Vision

02/10/2018 08h:00

Production maxi sur 20 ans : 12000 kgs * 20 ans = 240000 kgs Cout invest 5000000 € / sur production maxi 240000 kgs = 20,83 €/kgs >> easy going ! bien sur sans les entrants , la main d'oeuvre, l'energie, le prix des plantes, le substrat, la lumière, le chauffage peut-être ? etc etc bref c'est une usine à gaz pour bobos à lunettes et sans calculette ! C’est plus cher que le confit de canard

1 réponse

Maurice

30/11/2018 11h:55

Faites aussi le compte de ce qui sera produit par famille en prenant en compte ce que la maire dit : production pour 200 familles12 000 kg par an = 12 000 / 365 / 200 = 0,1643... kg par jour et par famille !

Votre e-mail ne sera pas publié

Maurice

30/11/2018 11h:48

Le chantier n'a pas démarré car il a été trouvé de l'eau dans le sous-sol ! Est-ce une étude mal faite car tous nous savons que Romainville est sur une nappe phréatique qui est par endroit à moins de 1 mètre.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur