En direct

Le chantier contraint du « Chaudron »

VINCENT CHARBONNIER |  le 29/06/2012  |  Collectivités localesLoir-et-Cher

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Loir-et-Cher
Valider
SAINT-ÉTIENNE -

Les travaux de rénovation du « Chaudron », surnom mythique du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne, se déroulent sous contraintes dans un site toujours occupé par les matches des Verts : le chantier est confiné à l’arrière de la tribune reconstruite, aucun engin n’intervient sur la pelouse et, l’avant-veille des rencontres, « tout doit être débarrassé, rangé », selon Dominique Grau, le directeur des travaux, prélude à la visite générale des services de sécurité.

Pose de la poutre de 175 t

En tout début de chantier, il a également fallu composer avec les installations électriques existantes, « enfoncer parfois des pieux à travers les réseaux existants, à 50 cm de certains câbles », avant de les déplacer sous la première tribune reconstruite. Pour la pose de la poutre qui supporte la toiture de ce kop, les techniciens de Léon Grosse et de Renaudat ont opté « pour la solution la plus économique », selon Jeannot Vincent (Renaudat). Les différents éléments de cette poutre de 175 t et de 91 m de portée sont assemblés sur les gradins avant d’être élevés en un peu plus d’une heure par deux mâts de hissage.
Compte tenu du différentiel de hauteur entre les toitures auxquelles elle est raccordée, cette poutre est d’une hauteur variable : de 4,5 m à l’une des extrémités et de 7 m à l’autre.
Hormis de nombreux travaux d’étaiement et de grande hauteur, « ce chantier n’est pas d’une grande difficulté », convient Dominique Grau, également intervenu sur le chantier du Zénith à Saint-Etienne. La tribune, qui doit être livrée au mois d’août 2012, a nécessité de couler 6 000 m 3 de béton et de mettre en œuvre 600 t de charpente. Le chantier basculera ensuite dans la tribune opposée sur un terrain miné qui nécessitera des fondations spéciales à une trentaine de mètres de profondeur.

PHOTO - 654096.BR.jpg
PHOTO - 654096.BR.jpg - © Jean-François MARIN/Fédéphoto
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Saint-Etienne Métropole. Mandataire principal : Léon Grosse. Concepteurs : Chaix et Morel associés avec Arch. Entreprises : Chazelle (gros œuvre), Renaudat Centre Constructions (charpente métallique). Coût : 65,3 millions d’euros HT. Durée travaux : trois ans. Livraison : juillet 2014.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur