En direct

Le changement annoncé à la tête de la SGP inquiète le BTP

 N. M. |  le 17/01/2014  |  Collectivités localesEntreprisesFrance entièreParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Entreprises
France entière
Paris
Valider
GRAND PARIS -

Le 21 janvier, le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP) examinera la candidature de Philippe Yvin, conseiller en charge des collectivités territoriales et de la décentralisation à Matignon, au poste de président du directoire, occupé depuis septembre 2011 par Etienne Guyot.

Si les administrateurs - onze représentants de l’Etat et dix élus - donnent leur feu vert, Philippe Yvin sera auditionné par les commissions de l’aménagement du territoire du Sénat et de l’Assemblée nationale - probablement avant la suspension de la session parlementaire, le 28 février - puis nommé par décret en Conseil des ministres.
Ce changement annoncé à la tête de la Société du Grand Paris, alors que le mandat d’Etienne Guyot court jusqu’à la fin de l’été 2015, inquiète le secteur du bâtiment et des travaux publics à l’idée de tout retard dans la réalisation du futur métro automatique du Grand Paris Express.

Des entreprises en difficulté

« Le danger, c’est de prendre douze à dix-huit mois de retard et de casser la dynamique qu’on ressent dans les territoires franciliens », estiment Bruno Cavagné et José Ramos. Les présidents de la fédération nationale des travaux publics et de la fédération Ile-de-France saluent aussi « sans mettre nullement en cause les qualités du successeur pressenti, la méthode Guyot, basée sur le dialogue et la confiance, qui a permis de créer un consensus et de fédérer les énergies des acteurs publics et privés ».
La FFB Grand Paris est sur la même longueur d’onde. Elle rappelle que tout retard du Grand Paris Express décale d’autant le Grand Paris du logement, alors que les entreprises du bâtiment en Ile-de-France connaissent de grandes difficultés face au contexte économique et que le logement constitue l’une des attentes majeures des Franciliens.
En présentant ses vœux, le 13 janvier, Etienne Guyot s’est refusé à tout commentaire « sur le processus en cours ». Il a mis en avant le travail accompli depuis deux ans et demi. Puis, évoquant la feuille de route de la SGP fixée par le gouvernement, il a déclaré « qu’il n’y avait de place pour aucun détour, ni atermoiement, car dans la réalisation de cet immense chantier, le temps, c’est de l’emploi ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur