En direct

Le Cetiat innove pour faire face à la baisse de son budget
Bernard Brandon, directeur général du Cetiat - © © DR

Le Cetiat innove pour faire face à la baisse de son budget

Jean-Charles Guézel |  le 04/10/2013  |  InfrastructuresRhôneTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Infrastructures
Rhône
Technique
Bâtiment
Valider

Le Centre technique des industries aérauliques et thermiques veut accompagner les industriels dans la mise au point d’équipements multi-énergies. Il veut aussi contribuer au développement du marché de la qualité de l’air intérieur.

Adaptabilité. Tel est plus que jamais le mot d’ordre au Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat) de Villeurbanne (Rhône). « En 2012, nous avons enregistré une baisse de 9% du chiffre d’affaires de nos prestations (contrats d’études, essais pour les industriels…), expose Bernard Brandon, directeur général du Centre. Mais nous avons en plus connu une diminution de 7% des ressources liées à la taxe fiscale affectée, ceci en raison d’un prélèvement opéré par l’Etat. Conséquence : un résultat négatif de 400 .000 euros sur un chiffre d’affaires de 10,9 millions d’euros… et donc l’obligation de nous adapter » Si cette adaptation était difficilement envisageable sans diminution des effectifs (-7% environ), elle se traduit surtout par le lancement ou la montée en puissance de projets susceptibles de gonfler le chiffre d’affaires. Bernard Brandon pense notamment à la mise en service d’une plateforme dédiée à l’évaluation des matériels multifonctions et multi-énergies. Ces produits, de type chaudières hybrides (avec apport solaire et/ou pompe à chaleur intégrée), équipements de micro­cogénération domestique (production de chaleur et d’électricité à partir de gaz naturel) ou encore ventilation double-flux avec production d’eau chaude sanitaire, focalisent en effet de plus en plus l’attention des industriels.

Géothermie « low cost »

« Les premières études que nous avons effectuées démontrent que cet outil est en phase avec les besoins des fabricants », se félicite-t-on au Centre. Ce dernier fait par ailleurs valoir le fait qu’il est sans doute le seul en Europe à disposer en interne des compétences (thermique, combustion, thermodynamique, aéraulique, filtration, acoustique…) sur l’ensemble des technologies mises en œuvre dans ces équipements. Dans le domaine thermique, le Cetiat s’est aussi engagé dans le programme Micro-Géo (porté par Ciat) dont l’objectif est de créer, pour l’habitat individuel basse consommation, une offre pompe à chaleur (5kW)/sonde géothermique capable d’assurer les usages eau chaude sanitaire/chauffage/rafraîchissement pour seulement 10.000€ TTC, installation et raccordement inclus. Outre l’accompagnement des industriels dans la mise au point d’équipements innovants, le Cetiat veut aussi orienter ses prestations vers l’efficacité énergétique et la qualité des environnements intérieurs dans le bâtiment. « Le secteur de la construction est encore trop peu impliqué dans ce domaine de la qualité de l’air, ce qui n’aide pas les industriels à valoriser leurs innovations. Mais c’est un chantier très prometteur », juge Bernard Brandon.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur