En direct

Le centre historique de Soissons remodelé
PHOTO - 274085.HR.jpg - © BarthÈlÈmy Grino

Le centre historique de Soissons remodelé

Elisabeth Gillion - |  le 08/01/2010  |  LogementArchitectureAménagementUrbanismeRéglementation

Bords de rivières -

La reconquête des berges de l'Aisne permettra de mieux relier les deux parties du centre historique de Soissons, de part et d'autre de la rivière. Les berges accueilleront des programmes de logements et d'équipements pour densifier la partie centrale de la ville et attirer de nouveaux habitants.

A Soissons, ville marquée depuis 15 ans par la fermeture de ses casernes militaires et de ses usines, le projet d'aménagement des berges de l'Aisne fait figure de tentative optimiste pour retrouver de l'attractivité et attirer de nouveaux habitants et entreprises. La ville (29 000 habitants) qui s'est développée en fond de vallée avant de s'étendre sur les collines est coupée en deux par 9 km de berges occupées par des parkings sauvages et des ateliers. Le programme du projet prévoit de remplacer ceux-ci par 640 logements, des équipements publics, des bureaux, l'ensemble compatible avec les brusques crues de la rivière et en harmonie avec le bâti ancien.

L'étude de définition a été remportée, en 2008, par l'agence de paysagistes-urbanistes parisienne TER. La concertation publique en a approuvé les grandes lignes l'été dernier et les premières opérations seront lancées en 2010 pour un achèvement des travaux espéré fin 2012.

Reconversion d'un ancien silo agricole

La première opération, symbolique, est la construction d'une nouvelle passerelle en acier (Barthélémy-Griño, architectes) qui permettra de relier les deux parties du centre historique entre la cathédrale, rive droite, et l'église Saint-Médard, rive gauche, à travers places, parcs, quais et artères commerçantes. Trois consultations relatives à la transformation de ce quartier vont suivre concernant le mobilier urbain, l'éclairage et le stationnement.
Point noir du secteur, l'imposant silo agricole, long de 70 mètres, entre les quais et les jardins de la mairie, sera transformé. La population tenait à le voir disparaître, mais il ne sera démoli que partiellement, 40 logements et un hôtel-restaurant étant créés dans la partie conservée. La halle en béton deviendra une salle de séminaires et d'expositions. Le rez-de-chaussée, inondable, sera réservé au stationnement.
Au total, la construction de 640 logements est prévue en bords de rivière. « Il s'agit de densifier le centre-ville mais aussi d'inventer des formes innovantes, économes en énergie, qui s'accordent avec la ville ancienne et les rives », résume Michel Hoessler, paysagiste chargé du projet chez TER. Les logements seront regroupés en petits collectifs disposés autour d'un jardin glissant vers l'Aisne. Ils offriront des appartements traversants, avec loggias, terrasses, cours intérieures, toitures solaires. Des maisons de ville assureront la transition avec le bâti existant. Un réseau de chaleur est à l'étude. Le cahier des charges impose aussi une végétalisation maximale des terrains, un réseau de noues récupérant les eaux pluviales, un stationnement par micropoches. Jardins, potagers et vergers vont fleurir dans les cœurs d'îlots, desservis par des sentiers piétonniers.

Animer les berges

Concernant le phasage, le déménagement imminent du centre technique municipal va déjà libérer une emprise correspondant à 120 logements. Puis, en fonction du départ des entreprises, seront édifiés deux autres quartiers importants de 187 et 202 logements - ainsi que des opérations plus petites - et des équipements scolaires. Une nouvelle gare pour les bus scolaires se développe parallèlement à la rivière en dégageant une voie de circulation au bord de l'eau et un espace pour les spectacles en plein air. L'aménagement du champ de foire se limite à un sol stabilisé pour 500 places de stationnement qui desserviront la médiathèque et un multiplex de cinéma à l'étude. Plus en amont, les rives seront réservées aux loisirs. Sur les deux rives se profilent des boucles de promenade ponctuées de clubs sportifs, de petits équipements (jeux, accro-branches, belvédère) qui mettent en scène le paysage et contribueront à l'animation des berges toute l'année. Soissons, en concurrence avec d'autres villes historiques situées à 1 heure de Paris - Beauvais, Compiègne, Troyes, Sens. - veut sortir de l'ombre et se montrer attractive.

« Il nous faut regagner des habitants »

« Soissons a connu des années difficiles sur le plan économique avec le départ des militaires et de nombreuses entreprises. Mais rien n'est irréparable. Il existe un fort potentiel de régénération le long des berges de l'Aisne, qui permettra de remodeler le centre historique à cheval sur les deux rives, en accueillant de l'habitat durable et des équipements. Nous allons commencer par la transformation des silos dont le chantier va démarrer en 2010. Cette opération de reconquête sera menée parallèlement à la reconversion de l'ancienne caserne Gouraud et à la revitalisation des quartiers Anru. Il faut aller vite car Soissons perd des habitants et nous devons renverser la tendance rapidement. »

Fiche technique

- Maîtrise d'ouvrage : Ville de Soissons.
- Maîtrise d'œuvre urbaine : Agence TER (Michel Hoessler, paysagiste-urbaniste) avec La Fabrique Urbaine (Annie Giroud), urbaniste-conseil et coordination générale des projets ; maîtrise d'œuvre passerelle : Barthélémy-Griño, architectes ; maîtrise d'œuvre espaces publics : Infra services, BET VRD.
- Superficie : 12,5 ha
- Coûts : 17 millions d'euros (dont 5 d'investissement public).
- Durée des travaux : 2010-2012.

Commentaires

Le centre historique de Soissons remodelé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX