En direct

Le centre aquatique s'inscrit dans le paysage du fleuve

le 09/02/2018  |  Collectivités localesTechniqueBâtimentHauts-de-SeineEtat

Sèvres -

99 700 logements autorisés dans la région en 2017, en hausse de 13,1 % sur un an.

Source : ministère de la Cohésion des territoires.

81 300 logements commencés en Ile-de-France en 2017, en hausse de 22,8 % sur un an.

Source : ministère de la Cohésion des territoires.

383 M€ Volume des acquisitions foncières réalisées en 2017 par l'EPF Ile-de-France (+ 15 % par rapport à 2016).

C'est la proposition de l'architecte Jean Guervilly (1) qui a été retenue pour le projet de centre aquatique de l'île de Monsieur, à Sèvres (Hauts-de-Seine). Composé d'une piscine, d'un espace de remise en forme et d'un restaurant, ce centre complétera les équipements sportifs du parc nautique (où l'on pratique la voile, l'aviron, le canoë-kayak) et le parc paysager géré de façon écologique. « Cette proposition répondait le mieux à l'ensemble des enjeux de ce projet complexe », souligne Patrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Complexe, en effet, car trois types de contraintes se juxtaposent : insérer le projet dans un site classé, répondre aux prescriptions du plan de prévention des risques inondation (PPRI) et faire un geste architectural. Bref, il s'agit d'être à la hauteur des circonstances. « C'est l'un des sites les plus emblématiques de la vallée de la Seine », explique le paysagiste Bertrand Paulet.

Discrétion et végétalisation sont les maîtres mots du travail de Jean Guervilly, qui « s'inscrit dans le grand paysage » du fleuve. « Le plus simple possible, limité en hauteur (R + 2), transparent (utilisation du verre), notre bâtiment (5 240 m2 SDO) est glissé sur la prairie du parc paysager. Il soulève le sol qui est restitué par un toit entièrement végétalisé instaurant ainsi une continuité de la pelouse », décrit-il. L'utilisateur « sera à l'intérieur de la piscine comme s'il était à l'extérieur, le plus près possible de la nature, en ayant l'illusion de se baigner dans la Seine lorsqu'il fait 4 °C. » Pour s'accorder avec les équipements déjà existants, le centre aquatique est HQE et composé de matériaux associés au monde maritime : inox très résistant type marine (316L) pour les bassins, aluminium poli et bois. « Pas d'obsolescence programmée », affirme Jean Guervilly.

Vue panoramique. La piscine compte trois bassins dont un nordique, à l'extérieur (50 m), permettant de se baigner y compris l'hiver (l'eau est à 27 °C), ainsi qu'un centre de remise en forme. En toiture, le restaurant (115 couverts) bénéficiera d'une vue panoramique sur la Seine et le parc de Saint-Cloud.

Après l'obtention des autorisations administratives (site classé, PPRI), le chantier pourrait débuter en 2021 pour une livraison en 2023. L'investissement (37 millions d'euros) est entièrement financé par le département des Hauts-de-Seine.

PHOTO - 11260_699759_k2_k1_1671189.jpg
PHOTO - 11260_699759_k2_k1_1671189.jpg

Commentaires

Le centre aquatique s'inscrit dans le paysage du fleuve

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX