Le casse-tête de la zéro artificialisation
Depuis trois ans, Segro réalise 90 % de ses implantations sur des friches, ici sur l’ancien site de PSA à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). - ©

Le casse-tête de la zéro artificialisation

•Bruno Mouly |  le 20/03/2020  |  Immobilier logistiqueArtificialisationEntrepôts et locaux d’activitésFriche Pas-de-Calais

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Immobilier logistique
Artificialisation
Entrepôts et locaux d’activités
Friche
Pas-de-Calais
Hauts-de-Seine
ZAN
Seine-Saint-Denis
ICPE
PLU
PLUi
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Immobilier logistique -

Entrepôts à étages et reconversion de friches répondent aux objectifs de sobriété foncière. Mais ces constructions se heurtent à des surcoûts prohibitifs et à une réglementation inadaptée.

 

Le développeur d'immobilier logistique Baytree vient d'acquérir un terrain agricole de 20 hectares sur la commune [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil