En direct

Le casier pilote de la Bassée écrêtera les crues de la Seine
La vallée de la Bassée n’a pas été choisie par hasard. Située au sud-est de Paris, c’est la zone humide la plus importante de la région. - © EPTB SEINE GRANDS LACS

Le casier pilote de la Bassée écrêtera les crues de la Seine

le 18/01/2019  |  Seine-et-MarneDiguesBiodiversitéRisques naturels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Digues
Grand Paris
Biodiversité
Risques naturels
Valider

Seine-et-Marne -

 

Le préfet de région, Michel Cadot, a présenté récemment le projet de « casier pilote » de la Bassée, premier élément d'un dispositif destiné à limiter les crues de la Seine. Situé en aval de Bray-sur-Seine (Seine-et-Marne), ce casier pilote (360 ha), ceinturé de digues hautes de 2,70 m sur une longueur de 7,8 km, aura une capacité de 10 millions de m3 . L'eau de la Seine en crue sera pompée et déversée dans la plaine, les digues protégeant les pourtours. « L'ouvrage permettra, selon nos calculs, de faire baisser le niveau de la Seine de 10 cm à Paris et de 8 cm à Montereau, dans l'hypothèse d'une crue similaire à celle de 2018 », explique Marc Vincent, directeur général des services techniques de l'établissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs (EPTB SGL), maître d'ouvrage.

Double objectif écologique. L'investissement s'élève à 115 M€, alors que la Caisse centrale de réassurance estime le coût des inondations 2018 (Seine et Marne confondues) entre 190 et 300 M€. Outre cette maîtrise hydraulique, le casier pilote de La Bassée poursuit une visée écologique : restaurer les capacités d'expansion des crues de la Seine et reconstituer les espaces de zones humides - lieux d'un fort potentiel de biodiversité - fortement dégradées depuis le recalibrage du fleuve et l'exploitation des gravières. « Notre objectif, ambitieux, est de restaurer 100 ha de zones humides », ajoute Marc Vincent.

L'EPTB SGL a décidé en 2012 d'engager la construction du casier pilote de La Bassée afin de valider la pertinence de la totalité du dispositif qui comprendra dix unités à terme. La Métropole du Grand Paris (compétente en matière de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations) a passé une convention avec l'EPTB SGL pour financer les études (8,5 M€) et les acquisitions foncières qui ont débuté à l'amiable. « Nous n'acquerrons que les parcelles dont nous avons besoin. A l'intérieur du casier, les propriétaires conserveront leurs biens avec leurs usages (pêche, chasse, loisirs), inondés tous les cinq à dix ans et seulement pendant quelques semaines », précise Marc Vincent. L'EPTB SLG poursuivra les études cette année. Elles seront suivies d'une enquête publique pilotée par la préfecture de Seine-et-Marne en juin. Après la déclaration d'utilité publique et les autorisations spécifiques, le dossier passera devant la Commission mixte inondation début 2021. Le chantier devrait débuter en 2022 et se terminer fin 2023.

« Nous n'avons pas arrêté de calendrier pour la mise en place des neuf autres casiers. Nous nous donnons le temps de mesurer tout l'intérêt de ce premier site pilote », indique Marc Vincent. Remontant à la crue de 1982, le projet se compose au total de dix espaces (2 300 ha) délimités par 58 km de digues, alimentés par sept stations de pompage (capacité totale : 230 m3 /s) et permettant de retenir 55 millions de m3. La baisse espérée du niveau des eaux à Paris atteint 30 à 40 cm. Montant estimé des travaux : 600 M€. Actuellement, la protection de Paris contre les crues est assurée par quatre lacs réservoirs exploités par l'EPTB SLG dans les départements de la Marne, de l'Aube et de l'Yonne.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur