Événement

Le Carrefour international du bois va célébrer de nouveaux systèmes constructifs

Mots clés : Bois

Pour cette 13ème édition, 530 exposants, venus de 30 pays, présentent leur offre à Nantes (Parc Expo de la Beaujoire) du 4 au 6 juin. Les grands leaders européens du bois seront présents et l’arrivée en France du lamellé-croisé devrait créer l’évènement.

« Nous attendons plus de 10 000 visiteurs » déclare Cécile Touret, commissaire général de ce salon co-organisé par Atlanbois et le grand port de Nantes –Saint-Nazaire. Ce rendez-vous trouve son origine en 1989, par la volonté du port de créer des rencontres entre négociants et importateurs. Au fil des ans, il s’est progressivement transformé en salon professionnel jusqu’à devenir la référence européenne de la filière. « Tous les leaders européens sont présents » assure Cécile Touret.

 


Des tours de 10 étages en lamellé-croisé

 

Parmi les exposants très attendus : Woodeum, qui ambitionne de développer en France le lamellé-croisé ou CLT (Cross Laminated Timber). La jeune société est le représentant exclusif du groupe finno-suédois Stora Enso (11 milliards d’euros de chiffres d’affaires – 30 000 salariés), qui dispose avec ses usines en Autriche de la 1ère capacité de production de CLT en Europe (150 000 m3 / par an). Selon une étude du cabinet Carbone 4, cette technique permet de construire des immeubles allant jusqu’à dix étages tout en divisant l’empreinte carbone des matériaux par deux par rapport à une maison en maçonnerie et par trois pour un immeuble.

« C’est une technologie constructive qui offre la réponse à la plupart des critiques auxquelles j’ai été confronté depuis 18 ans » confie Guillaume Poitrinal, qui a quitté en 2013 la présidence d’Unibail Rodamco pour se lancer dans l’entreprenariat avec Woodeum.
Des acteurs locaux se sont également lancés dans l’aventure des panneaux massifs en lamellé-croisé comme Belliard, une entreprise implantée en Mayenne depuis cinq générations. Le charpentier-couvreur qui intervient dans la France entière présentera à Nantes le Pli Croisé, un CLT de fabrication française, fruit de deux ans et demi de recherche et développement.

« La finalisation du produit s’est traduite par le développement d’un outil sur mesure et l’investissement dans un portique de taille d’une capacité de 50 m de long sur 4 m de large » indique-t-on chez Belliard qui, avec cet outil, vise la couverture du territoire national.
L’arrivée en force de ces nouveaux systèmes constructifs s’inscrit dans la logique de croissance du matériau bois dans la construction. Au salon de Nantes, l’offre bois pour le bâtiment est regroupée dans l’espace « Techniques et solutions bois ». « C’est le segment qui progresse le plus et nous aurons cette année 120 exposants et 10% de surface d’exposition en plus par rapport à 2012 » conclu Cécile Touret.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X