En direct

Le campus des Cézeaux veut un avenir durable

Emmanuel Therond |  le 24/02/2017  |  Puy-de-Dôme

Puy-de-Dôme -

Les 75 hectares du campus universitaire des Cézeaux à Aubière (Puy-de-Dôme) passent au développement durable. Le projet, labellisé « Eco-Campus d'@venir » par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, vise la rénovation des bâtiments et l'amélioration des performances énergétiques notamment par l'optimisation des usages et des comportements. La première opération immobilière de cette mutation devrait débuter au mois d'avril, avec la réhabilitation complète des bâtiments du premier cycle de biologie, un ensemble transformé pour l'occasion en « pôle mutualisé d'enseignement ».

Ce chantier en site occupé devrait durer vingt-huit mois, soit une livraison - en plusieurs phases - à la rentrée scolaire 2019. Après un curetage complet, un désamiantage et le renfort de structure, tous les espaces seront refaits à neuf. Un grand hall d'entrée central sera créé. Il comportera une double hauteur, une mezzanine et un escalier imposant.

Emboîtement des volumes. Véritable pivot du projet, cette « place » sera complétée par une « rue » lumineuse distribuant les différents espaces et favorisant les échanges. Elle sera bordée de patios en quinconce. Extérieurement, cet ensemble construit selon une trame orthogonale gagnera en unité. De forme rectangulaire, les différents volumes seront habillés d'une vêture bicolore rythmant les façades, avec un système d'emboîtement qui créera une combinaison dynamique. Le projet porte sur 10 165 m2 de surface de plancher.

Issue de la fusion de l'université Blaise-Pascal, à l'origine du projet, et de l'université d'Auvergne, la nouvelle université Clermont-Auvergne a fait le choix d'un projet en conception-réalisation-exploitation- maintenance (Crem), avec un engagement de huit ans après la livraison. Le groupement retenu est composé de Bouygues Bâtiment Sud-Est (mandataire), Bouygues Energie et Services (exploitant), CRR Architecture (Clermont-Ferrand), Betalm (BET fluides) et Eodd (BET thermique). Le coût de l'opération est de 11 millions d'euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur