En direct

Le campus de l’université du Mirail reconstruit pour 2016

jean-marie constans |  le 03/05/2013  |  Collectivités localesBâtimentHaute-GaronneERP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bâtiment
Haute-Garonne
ERP
Valider
Toulouse -

Le lancement, en juin, des travaux de la troisième tranche, pour une livraison en 2016, finalise la reconstruction totale du campus de l’université Toulouse II-Le Mirail, la seule réalisée intégralement sur site au plan national. Confié - dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé - au groupe Vinci associé au fonds d’investissement DIF, le programme prévoit, après démolition des bâtiments existants, la reconstruction notamment de trois unités de formation et de recherche (UFR), soit 60 000 m 2 de plancher, et plus de 90 000 m 2 d’aménagements extérieurs.

L’investissement total est estimé à 202 millions d’euros TTC, auxquels s’ajoutera une somme équivalente pour la maintenance et l’entretien des locaux sur toute la durée du contrat de PPP (26 ans), avec un « loyer » financé par l’Etat d’environ 15 millions d’euros par an. Les deux tranches précédentes, d’environ 150 millions d’euros, ont été réalisées en maîtrise d’ouvrage publique dans le cadre des contrats de plan et de projets Etat-région. Sont encore en cours la construction de l’UFR de psychologie et celle du bâtiment de « l’université ouverte » pour un investissement respectif de 35,7 et 21,6 millions d’euros.

Candilis, Josic et Woods

Le projet réinterprète l’œuvre de l’équipe Candilis (élève de Le Corbusier), Josic et Woods, conçue à la fin des années 1960. Il repose sur le maintien d’une trame orthogonale permettant une modularité et une évolution dans le temps. Les allées couvertes abritant les circulations seront réinventées avec des piliers supportant une canopée à 8 mètres de hauteur et l’organisation de placettes favorisant les échanges. Les patios paysagers entre les bâtiments, qui conserveront leur faible hauteur originelle (R 2 au maximum), seront réaménagés.
L’organisation générale reposera enfin sur un principe cher à Candilis : une séparation claire des fonctions avec notamment un flux automobile maintenu sous les bâtiments et un rez-de-dalle intégralement piétonnier.
Desservis par le réseau de chaleur du Mirail, les nouveaux bâtiments devraient atteindre une performance énergétique moyenne de 49 kWh/m 2 .an contre une consommation actuelle de 250 kWh/m 2 .an.
Par ailleurs, une ouverture sur la ville est prévue grâce à l’amélioration des liaisons avec le vaste ensemble d’habitat collectif voisin, réalisé par Candilis, qui fait lui-même l’objet d’une restructuration dans le cadre du grand projet de ville.

PHOTO - 721668.BR.jpg
PHOTO - 721668.BR.jpg - © Valode-Pistre et Cardete-Huet/ image de synthèse
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : société Miralis (Vinci Construction, DIF, Vinci Facilities). Maîtrise d’œuvre : agence Valode & Pistre, associée à l’agence Cardete-Huet et BDSP Partnership (architectes). BET : VP & Green et OTCE (structure), Elithis ingénierie (lots techniques, énergie), FCID (déconstruction, désamiantage), Dumons (voirie et réseaux), Global (pilotage chantier), SSICOR (coordination), SSI et Sigma (acoustique). Entreprises : Groupe Vinci Construction et Vinci Energies.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur