En direct

Le campus d’Airbus Group se pose à Blagnac

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 31/01/2014  |  Collectivités localesTransportsHaute-GaronneParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Transports
Haute-Garonne
Paris
Valider
Haute-Garonne -

Le P-DG d’Airbus Group Tom Enders a posé le 14 janvier la première pierre du campus qui s’étendra sur 5 hectares à côté de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne). Le dirigeant du géant de l’aéronautique et de l’aérospatial avait déjà annoncé au début de l’année 2013 son choix d’implanter le siège à Blagnac, compte tenu de la présence du site industriel le plus important. A l’issue d’une compétition internationale, l’agence dirigée par Jacques Calvo et Luc Tran Van a gagné en novembre dernier le concours. Concepteurs des bâtiments abritant la chaîne d’assemblage A330/A340, les architectes toulousains ne sont pas des inconnus pour Airbus.

140 forages à 250 m pour la géothermie

Les études doivent encore aider à déterminer précisément le nombre de bâtiments et leur hauteur, ainsi qu’à définir la charte du campus qui donnera l’unité architecturale. Toutefois, destiné à accueillir 1 500 personnes, l’ensemble (32 000 m 2 de surface de plancher) se développera à l’intérieur d’un parc de 25 000 m 2 . Il comprendra le « headquarter » (10 000 m 2 ), un bâtiment réservé aux fonctions supports et les services partagés (19 500 m 2 ), et un autre (1 000 m 2 ) abritant un restaurant, un centre de remise en forme, une conciergerie... « La commande de Tom Enders était très précise. Il ne voulait pas d’un bâtiment unique, ostentatoire, conçu comme une vitrine. Il voulait un campus répondant aux normes les plus exigeantes du développement durable et apportant le plus grand confort aux salariés », précise l’architecte Luc Tran Van. L’ensemble va ainsi répondre à la norme Breeam. « L’objectif est de dépasser de 40 % la performance de la RT 2012. Les bâtiments bénéficieront d’air conditionné et de chauffage produits grâce à la géothermie. Pour cela, nous prévoyons 140 forages à plus de 250 m de profondeur. Par ailleurs, nous avons répondu aux contraintes acoustiques et thermiques entraînées par la proximité de l’aéroport avec une double façade très lisse en verre », détaille l’architecte Jacques Calvo.
Avant le début des constructions en juillet 2014, Airbus doit nettoyer le site et démolir d’anciens hangars. Pour rester dans les délais (15 mois de chantier), les architectes ont opté pour un système poteau poutre en béton et des doubles façades ventilées.
La vente de bâtiments à Paris et à Munich doit financer en partie le montant de l’opération estimé à 100 millions d’euros.

PHOTO - 773894.BR.jpg
PHOTO - 773894.BR.jpg - © Airbus
Fiche technique

Maîtrise d’œuvre : Agence d’architecture Calvo Tran Van ; Technip TPS (BET structure), Société Bateco (économiste) ; Julie Poirel (paysagiste), Burgeap (BET géothermie). Consultation des entreprises : mars 2014. Début des travaux : juillet 2014. Livraison : 2015. Coût prévisionnel : 100 millions d’euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur