Le bureau toujours dans le dur, selon Immostat
Les bureaux de l’ensemble Gaîté à Montparnasse (Paris XIVe) de l’agence MVRDV. - © MVRDV

Le bureau toujours dans le dur, selon Immostat

Cyril Peter |  le 07/01/2022  |  TertiaireFrance Grand Paris - Ile-de-FranceImmobilier logistiqueBureaux

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Tertiaire
France
Grand Paris - Ile-de-France
Immobilier logistique
Bureaux
Immostat
Valider

Taux de vacance historiquement haut, investissements en baisse : le bureau peine à se relever après le coup d'arrêt de 2020.

Les chiffres 2021 mis en ligne ce vendredi 7 janvier par Immostat confirment que le bureau peine à se relever après le coup d'arrêt de 2020 et que l'entrepôt, plébiscité par des investisseurs de tous poils, n'est plus un actif de deuxième classe.

Selon le groupement d’intérêt économique réunissant BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL et Cushman & Wakefield, la demande placée de bureaux en Ile-de-France s’élève à 1 853 400 m² (+32 % par rapport à 2020). Avec seulement 290 transactions recensées l’an dernier, le marché francilien réalise son résultat le plus faible depuis 2015.

Au 31 décembre 2021, l’offre immédiate de bureaux franciliens affiche 4 041 000 m², soit une hausse annuelle de 10 %. Un tel niveau de vacance ne s'observait plus depuis la crise financière de 2008.

Sur la base des transactions enregistrées au cours du dernier trimestre, le loyer facial des bureaux atteint en moyenne 415 € HT HC/m²/an pour les biens de seconde main (+3 % sur un an). « Un niveau inédit » et équivalent au loyer des biens neufs ou restructurés en raison de « la concentration de l’activité dans le centre de Paris (43 % de la demande placée francilienne sur l’année) et dans le Quartier central des affaires (QCA) en particulier (23 %) », analyse JLL.

Mesures d’accompagnement

Le loyer facial ne tient pas compte des mesures d’accompagnement comme le financement des travaux et les franchises, qui continuent de progresser. Leur moyenne au 3T 2021 est montée à 24,4 %, contre 23 % à fin juin 2021. Le taux du 4T 2021 sera connu dans un mois.

En France, le montant global des investissements en immobilier d’entreprise en 2021 est tombé à 24,9 Mds € (-8 % par rapport à 2020). En Ile-de-France, la chute annuelle des investissements dans les bureaux est de 25 %, avec 14,7 Mds€ investis.

La demande placée en entrepôts de plus de 5 000 m² en Ile-de-France (partie sud de l’Oise incluse) s’élève à 1 148 900 m² (+26 % par rapport à 2020). A l'échelle nationale, la demande placée en entrepôts de plus de 10 000 m² atteint 3 596 300 m² (+8 % par rapport à 2020), dont 2 711 000 m² en régions. Comme en 2020, le bonheur est dans l'immobilier logistique.

Sur le même sujet Bureaux en Ile-de-France : un taux de vacance au plus haut depuis 2015

Commentaires

Le bureau toujours dans le dur, selon Immostat

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil