En direct

Le BTP se convertit à l' e-construction

DOMINIQUE LE ROUX, PASCAL SELLIER |  le 24/11/2000  |  CommunicationNumériqueMaîtrise d'ouvrageEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Communication
Numérique
Maîtrise d'ouvrage
Entreprises
Valider

Le sondage « Le Moniteur »/BVA révèle l'intérêt du BTP pour Internet. Les maîtres ouvrage, maîtres d'oeuvre, entreprises et industriels ont fait part de leurs attentes vis-à-vis du Web. La gestion de projets en ligne devrait se développer ainsi que l'e-commerce. « Le Moniteur » lance une grande enquête en cinq volets. Cette semaine : les maîtres d'ouvrage.

«Le BTP a la réputation d'être un secteur qui évolue lentement. C'est une image d'Epinal. Dès que les gens ont compris l'utilité des nouvelles technologies, tout va ensuite très vite. L'éclatement des intervenants dans la construction rend sans doute le défi des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) plus difficile à relever que dans d'autres secteurs. Mais c'est pour cette même raison qu'elles ont un rôle majeur à y jouer.» Ce propos de Bernard Ferriès, gérant de la société de conseil Laurenti, spécialiste de la pratique des NTIC pour les métiers de la construction, est confirmé par le sondage réalisé par BVA pour « Le Moniteur ».

L'attente des acteurs de la filière construction vis-à-vis d'Internet est réelle. Le BTP vit une révolution technologique en deux étapes. La première fut le passage au micro- ordinateur. Selon notre sondage, 98 % des maîtres d'ouvrage en sont équipés ; 93 % des maîtres d'oeuvre ; 96 % des entreprises. La seconde étape se joue maintenant avec Internet. Franck Darse, directeur promotion de 3F, résume ainsi la situation : « Internet n'est pas indispensable aujourd'hui, mais deviendra à terme incontournable. » Soit, mais pour quoi faire ?

D'abord s'informer. Maîtres d'ouvrage, entrepreneurs, bureaux d'études, architectes, industriels souhaitent trouver en ligne l'information dont ils ont besoin. Deuxième objectif : communiquer. Qui peut désormais se passer du mail ? « Il y a un an, je recevais un mail par jour. Aujourd'hui, c'est une vingtaine », constate Gilbert Plumerel, directeur des marchés de la Cogedim. Nombreux sont les échanges de documents par mail en fichier attaché : notes, plans, comptes rendus... tous passe et passera de plus en plus par cette voie, quand chacun sera équipé du matériel adéquat.

Mais l'avenir est ailleurs, vers la gestion de projets en ligne. Les systèmes existent. Internet permettra leur démocratisation.

Et l'e-commerce (commerce électronique) ? Chacun s'y prépare, comme l'explique Bernard Ferriès : « Il est encore difficile d'y voir clair, mais les enjeux sont de taille. Les acteurs qui se mettent en place investissent des sommes considérables. Trois logiques coexistent. La logique d'entreprise, lorsqu'une société comme Spie déploie en interne son cybercatalogue ; la logique des vendeurs, et je pense aux projets e-commerce de Lafarge ou de Saint-Gobain ; enfin la logique des places de marché, qui mettent en relation l'offre et la demande. »

Seule certitude, Internet va bousculer les habitudes et modifiera les comportements professionnels. Olivier da Cunha, directeur général de Bouygues Immobilier, en est convaincu : « Nous n'avons pas encore tous bien intégré la façon de tirer parti d'Internet dans notre pratique professionnelle. La réflexion est à son début. Cela induira des changements inévitables. » Pour le vérifier, « Le Moniteur » lance une grande enquête auprès des acteurs de la filière BTP. Premier épisode cette semaine avec les maîtres d'ouvrage (p. 62).

NOTRE EXPERT : BERTRAND DELCAMBRE

Nous avons demandé à Bertrand Delcambre, directeur de l'établissement de Sophia-Antipolis du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), de commenter notre sondage. L'activité principale de son antenne est l'étude des applications des nouvelles technologies dans le BTP.

Méthodologie

Sondage BVA/ «Le Moniteur»

«L'observatoire Internet et construction» réalisé par BVA Online a été réalisé pour «Le Moniteur» du 19 au 28 juillet 2000, auprès d'un échantillon de 1 100 acteurs de la filière construction (200 maîtres d'ouvrage, 500 maîtres d'oeuvre, 500 entreprises, 100 industriels et négociants). Les entreprises de BTP dont les réponses ont été retenues ont plus de dix salariés.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur