En direct

«Les délais d’instruction des permis de construire ne seront pas prolongés», Emmanuelle Wargon, ministre du Logement
Emmanuelle Wargon, ministre du Logement. - © Capture d'écran Positive Economy Forum, Le Havre 2015.
Verbatim

«Les délais d’instruction des permis de construire ne seront pas prolongés», Emmanuelle Wargon, ministre du Logement

Propos recueillis par Barbara Kiraly |  le 29/10/2020  |  Emmanuelle WargonReconfinementFrance Réglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Emmanuelle Wargon
Reconfinement
Bâtiment
France
Réglementation
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Pour la ministre du Logement, la grande différence entre le confinement et ce reconfinement réside dans le maintien des services publics. Elle indique aussi que le BTP, qui peut continuer à travailler, ne bénéficie pas du chômage partiel pris en charge à 100%.

« Le président de la République a bien cité le BTP parmi les secteurs essentiels à l’activité économique du pays et pour [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

«Les délais d’instruction des permis de construire ne seront pas prolongés», Emmanuelle Wargon, ministre du Logement

Votre e-mail ne sera pas publié

Chomette

30/10/2020 11h:15

Bonjour, comme pour le 1er confinement, les architectes sont les « 1er de cordées ». Ok, on a su maintenir ou redémarrer des chantiers tres rapidement et même livrer, avec les entreprises, des bâtiments en septembre ou en sorties de confinement. Mais, donnez nous aussi les moyens financiers pour cela car nous subissons de plein fouet, les risques et les prolongations de chantier ou nous sommes présents et lors de négociations de compléments on nous parle encore de forfait et nous n’avons pas de rémunération sur ces prolongations alors qu’elles sont dues à des causes extérieures et exceptionnelles à la MOE. Les architectes vont perdre 30% de leurs CA et avec des mise en danger de leurs activites. Quels disposition compte prendre le gouvernement à ce sujet? De P.Chomette Architecte, membre du BNU et ancien vice président de l’UNSFA.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil