Santé

Le BTP est en meilleure forme, pas ses artisans

Mots clés : Artisanat - Entreprise du BTP

Six artisans du BTP sur dix affirment se sentir stressés et travailler au moins 50 heures par semaine et de plus en plus souvent le week-end, selon le 3e baromètre ArtiSanté BTP de la Capeb publié le 9 mars.

 

Si l’activité dans le BTP est repartie à la hausse en 2016, les artisans ne vont pour autant pas totalement mieux physiquement et moralement. Le constat est même  » très préoccupant » d’après le 3e baromètre ArtiSanté BTP (1) réalisé par la Capeb, la CNATP, et le pôle d’innovation IRIS-ST et dédié à l’analyse des conditions de travail et de l’état de santé des artisans du BTP.

S’ils restent à 36 % optimistes vis-à-vis de leur avenir, les artisans du bâtiment sont soumis à des rythmes de travail qui s’intensifient et impactent sensiblement leur santé et leur état de stress.

Ainsi, 60 % d’entre eux travaillent plus de 50 heures par semaine. 23% des chefs d’entreprises interrogés dépassent même les 60 heures hebdomadaire. Et 59% d’entre eux déclarent travailler le week-end. Un rythme de travail qui n’est pas sans conséquences : si 71 % des artisans se considèrent «en bonne santé», la moitié souffre de «fatigue importante et de troubles du sommeil» et 58% déclarent se sentir «souvent voire très souvent» stressés. Et ce stress récurrent et prolongé a des répercussions sur leur vie personnelle : 87% jugent que leur vie professionnelle empiète sur leur vie personnelle et 79% estiment ne pas être suffisamment disponibles pour leur entourage.

 

Burn-out

 

Parmi les multiples sources de stress qui les impactent, les chefs d’entreprise artisanale du bâtiment sont 52% à citer le poids des démarches administratives, 48% des charges de travail trop importantes et 47% le manque de visibilité sur l’avenir.

« L’artisan est un chef d’entreprise, un « chef » qui se doit d’être rassurant auprès de ses salariés, rassurant auprès de ses clients, rassurant auprès de ses fournisseurs et ses partenaires, banquiers assureurs… « , analyse Françoise Despret, présidente de la Chambre nationale de l’artisanat, des travaux publics et paysagistes (CNATP). « Cette responsabilité constante devient facteur de stress alors que lui vit constamment dans l’incertitude : problèmes de trésorerie, manque de visibilité sur l’activité, pression administrative, rythme soutenu du travail. Il en découle un état de fatigue physique et psychique qui, pour certains, conduit au « burn out » ».

Un phénomène qui s’accentue chez les artisans interrgoés pour l’enquête: ils sont ainsi 29% à penser avoir fait ou avoir été proche d’un burn out en 2016 et 8% d’entre eux déclarent avoir été victimes d’une dépression au cours des 5 dernières années.

Pour le président de la Capeb, Patrick Liébus, les chiffres de cette enquête sont la conséquence « de quatre années de recul consécutif de l’activité économique (qui) ont impacté la santé et le moral des chefs d’entreprise artisanale du bâtiment. Le retour de la croissance constaté fin 2016 devrait permettre une diminution des facteurs de stress et générer des embauches qui viendront, nous l’espérons, soulager progressivement les chefs d’entreprise. Nous voulons rester positifs, car le fait de voir enfin la fin du tunnel est un signe porteur et encourageant. »

 

 

(1) L’enquête a été réalisée par l’Institut de Recherche et d’Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST), via un questionnaire sur internet, de novembre à décembre 2016, auprès de 2.336 artisans de toute la France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X