En direct

Le BTP craint l'effondrement
Le BTP revendique 500 000 entreprises et 2 millions d'emplois. - © FFB/FNTP

Le BTP craint l'effondrement

LeMoniteur.fr |  le 09/06/2020  |  FFBFNTPJacques ChanutBruno CavagnéRelance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

FFB
FNTP
Jacques Chanut
Bruno Cavagné
Entreprises
Relance
France
Artisans
Valider

La Fédération française du bâtiment et la Fédération nationale des travaux publics lancent un cri d'alarme et pressent le gouvernement d'adopter rapidement des mesures de soutien.

A la veille de la présentation en conseil des ministres d'un 3e projet de loi de finances rectificative qui doit notamment adresser la question de la prise en charge du surcoût de l'application des règles sanitaires, la FFB et la FNTP ont décidé de lancer « un cri d’alarme » : « La Fédération française du bâtiment et la Fédération nationale des travaux publics anticipent un effondrement de la construction si aucune mesure de soutien n’est prise par le gouvernement », écrivent-elles dans un communiqué.

Un gouvernement qui, selon la FFB et la FNTP, « tergiverse à prendre les dispositions qui s’imposent pour maintenir à flot un secteur essentiel à l’ensemble de l’économie du pays », avec ses 500 000 entreprises et ses 2 millions d’emplois.

Le retour de la TVA à 5,5 %

Les deux fédérations demandent donc que soient intégrées au projet de loi de finances les mesures suivantes :

• la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19 et l’annulation des charges fiscales et sociales ;

• la mise en place d’un véritable mécanisme d’incitation à l’investissement local grâce au FCTVA ;

• un plan massif de rénovation énergétique des bâtiments ;

• le relèvement des budgets consacrés au niveau national aux infrastructures et à la gestion de l’eau ;

• le retour à un taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’ensemble des travaux.

Commentaires

Le BTP craint l'effondrement

Votre e-mail ne sera pas publié

Paul Latreille

09/06/2020 15h:38

Rendre aux organismes HLM le milliard dit des APL, exiger d'eux une reprise des programmes, il y a de l'argent dans les livrets A.....

Votre e-mail ne sera pas publié

Charpentier

10/06/2020 07h:11

Bonjour, ça fait beaucoup de demandes.... A regarder qui profitera le plus grassement des aides! La réalité du bâtiment n'est pas celle des grands groupes ! Ceux ci ont déjà pourri le monde de la formation professionnelle en demandant la mise en place de formation ''sur mesure'' utiles en leur sain mais non adapté aux petites entreprises créant ainsi des salariés potentiels mal formés ! Là on ne parle pas de l effondrement du bâtiment mais bien des groupes !! Soyons clairs !!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur