En direct

Le bois, une alternative au problème du logement social
Montage des éléments (cliquez sur l'image pour voir une vue d'ensemble du chantier) - ©

Le bois, une alternative au problème du logement social

Defawe Philippe |  le 20/02/2006  |  France RéalisationsSantéArchitectureTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Réalisations
Santé
Architecture
Technique
Valider

Alors que la construction bois est encore assimilée soit à des chalets, soit à des maisons d’esthètes fortunés, un projet mené par l’architecte Christian Gimonet et le groupe Jacob pour l’Office public HLM de Bourges tord le cou à toutes les idées reçues en proposant 55 maisons individuelles pour 821 euros HT/m2 (hors foncier... le tout en quelques semaines.

Portée par l’Office Public HLM de Bourges (Cher) devenu récemment "Bourges Habitat", cette opération consistait à édifier dans le quartier de Lammerville, 55 maisons individuelles : 40 en location et 15 en accession à la Propriété.
Ce projet avait été primé lors de la consultation lancée par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) sur les Villas Urbaines Durables. Les ordres de service ont été initiés à la mi-septembre 2005 pour le chantier de gros-oeuvre et les 12 premières maisons livrées clés en main au printemps 2006.
A l’initiative du projet retenu par le maître d’ouvrage, on trouve un duo composé d’un architecte, Christian Gimonet, et d’un industriel, le groupe Jacob.

Le bois de plus en plus compétitif
Les deux étaient faits pour se rencontrer, le premier étant reconnu dans la profession comme l’un des plus grands spécialistes français de la maison à ossature bois à vocation écologique et le second ayant développer, avec sa filiale POBI, une logique de filière sèche industrielle. Celle-ci porte non seulement sur les composants de l’ossature bois, de la charpente mais aussi sur les travaux de second œuvre et d’équipement. Le produit quasi fini, résultant de cette association d’éléments en usine, assure une certitude de qualité pour l’assemblage d’éléments de structure, la conformité thermique et l’étanchéité à l’eau et à l’air.
"Associer les avantages environnementaux uniques du bois, avec la mise sur le marché d'une d’offre industrielle, d'un système de construction pensé et conçu avec ce matériau, assurant la fonction de structure porteuse, permet aujourd’hui d’affirmer haut et fort que le bois est compétitif sur le marché de la construction de maisons individuelles" déclare Pascal Jacob, président du groupe Jacob.
Sur le chantier, la mise en œuvre des composants ossature bois est assurée par l’entreprise DRU (Ossature Bois/Charpente/Couverture) basée à Briare (Loiret). A partir du 28 novembre 2005, les maisons de Bourges ont été livrées au rythme de deux en deux jours permettant au couvreur d’en couvrir une par jour, les mettant ainsi hors d’eau et hors d’air pour pouvoir réaliser les travaux intérieurs.
Notons que l’usine POBI de la Charité Sur Loire (Nièvre) a été configurée en 3 x 8 pour assurer la livraison de 4 maisons par semaine sur ce chantier.
Résultat : le projet respecte les exigences financières initiales du maître d’Ouvrage avec un prix HT de 821 € le m2 habitable en locatif tout en étant en phase avec les objectifs architecturaux et de Haute Qualité Environnementale de l’architecte en répondant à 11 des 14 critères de la charte HQE.

Une incidence écologique maîtrisée
Ce projet s’inscrit donc également dans une logique écologique. Trois exemples révélateurs : la chaudière à gaz est couplée à des capteurs solaires pour la production d’eau chaude ; une ventilation mécanique contrôlée à double flux est couplée à un puits canadien ce qui permet de récupérer l’air intérieur vicié de la maison, de le filtrer et de le "ré-injecter" propre et tempéré dans l’ensemble des pièces de la maison ; enfin, une citerne dans l’abri de jardin récupère l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin.
"Dans ce projet, le principe est d’offrir aux gens une vraie maison individuelle, dans un contexte urbain, permettant de recréer un esprit de quartier ou de village. Le coté durable se traduit notamment par le choix de matériaux dont l’incidence écologique doit être maîtrisée, et le bois est donc, de facto, complètement adapté à cet objectif, mieux que tous les autres matériaux de construction. Le bois est en effet le seul matériau de construction naturellement renouvelable et il fixe le gaz carbonique (CO2) contribuant ainsi à la diminution des gaz à effet de serre..." déclare par ailleurs Christian Gimonet.

Même s’il ne fait pas partie des 16 projets labellisés "Logement optimisé CQFD" par le ministère du Logement, ce programme répond en tout points aux exigences requises que ce soit au niveau du coût, de la qualité, de la fiabilité ou des délais. L’architecte présentera d’ailleurs son projet dans le cadre d’un nouvel appel à candidature qui sera lancé prochainement. Quant au groupe Jacob, il est lauréat avec un autre projet. Intitulé "Batinov 2005 : la géométrie des coopérations" ce projet conçu notamment avec Ginnov, DV Construction, Quille, Lafarge plâtres et Legrand repose sur une séparation des travaux en deux lots : le premier réalisant l’enveloppe architecturale et technique du bâtiment ; le second aménageant la surface privative des logements, plus la finition des parties communes.
Ce procédé permet des coût situés entre 900 et 1200 €HT/m2 habitable selon les régions et les programmes avec des délais plus que raisonnables (entre 6 et 10 mois pour une opération de 40 logements). A suivre.

Jean-Philippe Defawe

Détail d'une "villa urbaine durable" (cliquez sur l'image pour voir un plan masse) - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur