En direct

Le bois tropical certifié joue ses cartes vertes
La couverture d'un aéroport espagnol illustre l'importance vitale du marché européen pour les forêts tropicales exploitées durablement. - © ATIBT

Le bois tropical certifié joue ses cartes vertes

Laurent Miguet |  le 16/03/2022  |  Filière boisInternationalFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
Filière bois
International
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

« Couper du bois tropical certifié et le consommer, c’est sauver la forêt ». Malgré le mur d’incompréhension auquel se heurte ce message, l’Association technique internationale des bois tropicaux redouble d’efforts pour le diffuser. Objectif de la présidence française de l’Union européenne, la réglementation en gestation pour lutter contre la déforestation importée lui donne de nouveaux arguments.

Les éléphants du Gabon pèsent de tout leur poids, dans le plaidoyer des promoteurs du bois tropical certifié. « La population [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Le bois tropical certifié joue ses cartes vertes

Votre e-mail ne sera pas publié

PB

17/03/2022 13h:19

Attention, il s'agit de la certification du FSC (Forest Stewardship Council) et non du SFC.

Votre e-mail ne sera pas publié

JM

18/03/2022 08h:52

Si les forêts certifiées sont certainement mieux gérées que les exploitations forestières classiques, il ne faut pas oublier que les coupes même discrètes impactent fortement la biodiversité (cf études sur le fond sonore des forêts avant /après exploitation...). Si on peut éviter d'augmenter l'exploitation des forêts tropicales (mêmes certifiées), réservoirs de biodiversité importants, c'est sans doute mieux...

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil