En direct

Le bois perce sur tous les marchés

Florent Lacas |  le 08/06/2012  |  Commande publiqueBoisCommunicationFrance entièreImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
Bois
Communication
France entière
Immobilier
Réglementation
Hygiène
Valider
Construction -

L’Observatoire national de la construction bois 2012 donne, pour la première fois, des informations précises sur la tenue de ce marché et le profil de ses acteurs. Il confirme que le matériau est en phase de croissance sur tous les fronts.

Matériau naturel et apprécié du grand public, le bois était a priori en bonne position pour profiter de la tendance « construction durable ». L’enquête de l’Observatoire national de la construction bois 2012 (1), réalisée par la Cellule économique de Bretagne pour le compte de l’interprofession nationale France Bois Forêt, le confirme. Ses résultats font état d’une progression notable du bois sur tous les marchés de la construction. Ainsi, en 2011 - avant même l’entrée en vigueur du décret du 15 mars 2010 favorisant l’usage du bois dans la construction -, plus d’une maison individuelle sur dix (11,3 % en diffus) a été construite en bois. Mais ce matériau s’introduit aussi sur des marchés qui, traditionnellement, ne lui étaient pas dévolus comme le logement collectif (4,1 %) et le tertiaire (4,8 %). « En extension-surélévation, nous pesons 19,8 %, ajoute Christian Piquet, président de la commission économie et développement FFB-Charpente menuiserie parquets (voir page suivante). Les constructeurs bois ont encore devant eux un marché important. » Au total, 79 % du chiffre d’affaires total des entreprises présentes sur ce marché est réalisé dans le neuf, dont 68 % dans le logement. Le Grand Est représente un quart de ce chiffre d’affaires, suivi du Grand Ouest et de Rhône-Alpes.

L’ossature bois largement privilégiée

L’observatoire donne en outre une vision assez détaillée de la typologie des 2 466 entreprises actives dans la construction bois : elles ont réalisé 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier avec 16 400 ETP (équivalents temps plein). 55 % d’entre elles ont moins de dix ans. L’entreprise type emploie 13 salariés pour un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros (à 51 % dans la construction bois). Elle a intégré une certaine technicité, puisque 96 % des entreprises n’ont pas recours à la sous-traitance pour le chantier, qui concerne plutôt les plus de vingt salariés. Et une grande partie assure aussi la conception technique et la fabrication de ses composants. Enfin, l’ossature bois arrive en tête des systèmes constructifs choisis, privilégiée par 75 % des entreprises présentes sur le marché.

GRAPHIQUE - 648656.BR.jpg
GRAPHIQUE - 648656.BR.jpg - ©
CARTE - 648655.BR.jpg
CARTE - 648655.BR.jpg - ©
GRAPHIQUE - 648654.BR.jpg
GRAPHIQUE - 648654.BR.jpg - ©
PHOTO - 648708.BR.jpg
PHOTO - 648708.BR.jpg - © Benoît DECOUT/REA
GRAPHIQUE - 648680.BR.jpg
GRAPHIQUE - 648680.BR.jpg - ©
PHOTO - 648682.BR.jpg
PHOTO - 648682.BR.jpg - © Arnaud HETROIT/FFB-CMP
La construction bois en chiffres

2 milliards

d’euros de chiffre d’affaires en 2011.

16 400 emplois ETP

dans la construction bois, dont 42 % issus d’entreprises de charpente.

77 % des entreprises déclarent utiliser du bois certifié et
23 % du bois exclusivement français.

Une Large palette de savoir-faire

56 % des entreprises ont un bureau d’études intégré.

86 % fabriquent leurs composants de structure.

96 % réalisent les chantiers.

L’entreprise type dans la construction bois

811 000 euros HT de chiffre d’affaires dans la construction bois

13 salariés
Dix ans d’ancienneté
Zone d’intervention : département Réalisations annuelles : huit maisons individuelles en diffus et six extensions-surélévations en moyenne.

L'expert Christian Piquet, président de la commission économie et développement de la FFB-Charpente menuiserie parquets.« Le bois entre dans une nouvelle ère »

« Grâce à cette enquête de l’Observatoire national de la construction bois, nous pouvons enfin établir un état des lieux précis de nos entreprises et leur activité. Tout d’abord, je note que le bois représente 11,3 % du marché de la maison individuelle en diffus en 2011. Il y a sept ans, nous nous situions aux alentours de 4,5 % : notre part de marché a au moins doublé. Cette étude illustre également que nous sommes entrés sur le marché du collectif, où nous n’étions pas présents il y a quelques années. En particulier depuis que les maîtres d’ouvrage publics sont prêts à laisser toute sa place au bois. Notre secteur a donc passé une première étape, celle de vaincre certaines idées reçues à l’égard du bois (résistance aux incendies, mauvais vieillissement des constructions…). A présent, ce sont à nos PME de se structurer et de s’organiser pour se saisir de cette dynamique. Nous avons aujourd’hui, grâce à cet observatoire, un point de départ. Et nous espérons pouvoir suivre les évolutions de nos marchés chaque année. »

(1) Enquête menée en février 2012 auprès de 945 entreprises présentes sur le marché de la construction bois.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur