En direct

Le bois français va-t-il servir à chauffer les Anglais ?
Un manque de bois à l’échelle européenne - © © UIPP

Le bois français va-t-il servir à chauffer les Anglais ?

Frédérique Vergne |  le 29/10/2010  |  France entièreTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
France entière
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. Appartements en balcon sur un vallon
  2. Villas urbaines pédagogiques
  3. Internat passif pour lycéens actifs
  4. Le navire de bois du lycée maritime de Saint-Malo
  5. Les derniers défis du bois en construction
  6. Une nouvelle union professionnelle pour développer la construction bois
  7. Le bois prend enfin son envol
  8. Du bois dans tous ses états pour l’extension d’un lycée agricole
  9. La filière bois-construction trouve son salut dans la rénovation et l'extension-surélévation
  10. Pour rebondir, la construction bois convoite de nouveaux espaces
  11. Un manifeste de la construction bois à Epinal
  12. Le décret bois finalement abrogé : et maintenant ?
  13. Un centre commercial tout en bois : une première en France
  14. Les derniers verrous à faire sauter
  15. Un lamellé-croisé de hêtre
  16. Quand le logement social s’essaie au bois
  17. Le bois norvégien atteint des sommets
  18. La construction en bois poursuit son ascension
  19. Resconstruction d’un collège vosgien
  20. Une association pour favoriser le développement du lamellé-croisé
  21. Construction d’une maison à ossature bois en 10 étapes
  22. La construction bois travaille d'arrache-pied pour asseoir son statut de "filière stratégique"
  23. Un ensemble bois à énergie positive
  24. Le bois au carrefour d’un nouveau développement
  25. Rougier regroupe ses activités d’importation
  26. Surélever et rénover en toute légèreté
  27. Quand le pin veut réhabiliter la campagne
  28. Un bâtiment manifeste en porte-à-faux
  29. Un groupe scolaire rhabillé d’une résille pliée
  30. Extension sur pilotis pour la Cité des machines
  31. « La filière bois entre dans une logique d’innovation »
  32. Première tour passive R+7 de logements en bois
  33. Un concept de maison en bois à coût réduit
  34. La filière bois a désormais son comité stratégique
  35. CLT : des panneaux structuraux adaptés à toute construction
  36. La filière bois construction se met en marche
  37. Quatre maisons individuelles en bois
  38. Innovation et savoir-faire avec le bois local
  39. Bois massif et toiture végétalisée sur le chemin des écoliers
  40. La construction bois résiste (mieux) à la crise
  41. Structure bois inédite pour un immeuble de 10 logements
  42. Bois à tous les étages pour un « bâtiment image »
  43. Quatre étages en bois massif contrecollé pour un lycée parisien
  44. Logements R 7 à ossature bois
  45. Un rapport pour relancer la filière bois
  46. Innover avec des bois locaux
  47. Utilisation du bois dans certaines constructions
  48. Construction / bois Quantité minimale de matériaux en bois dans certaines constructions nouvelles
  49. Une icône architecturale pour la filière bois en Pays de la Loire
  50. Le Conseil constitutionnel rend le décret « bois » inapplicable
  51. Mélèze et épicéa, bien entendu !
  52. L’Inra choisit la forêt des Vosges comme ressource locale
  53. A l’école des cinq essences
  54. Un bois structurel aux qualités proches du béton
  55. Préfabrication pour une enveloppe efficace
  56. Un travail de précision autour de l’étanchéité à l’air
  57. Une chaudière gaz à condensation économe
  58. Une ventilation double flux performante
  59. Menuiseries double ou triple vitrage selon l’orientation
  60. Un immeuble de quatre étages à structure en bois massif
  61. La construction bois : épicentre de l’innovation
  62. Construction BBC en bloc bois à montage rapide et simplifié
  63. L’Entrepreneur TV – juin 2012 – La construction bois
  64. Surélévation-extension bois : requalification d'un pavillon des années 70
  65. Le bois perce sur tous les marchés
  66. «Les entreprises du bois doivent s'industrialiser sans devenir des industriels», Philippe Roux, président de l'Union charpente, menuiserie, parquet (FFB)
  67. Veiller à l’isolation acoustique entre logements
  68. Construction bois : un Forum pour des majors de plus en plus impliqués
  69. Introduction
  70. Création de France bois industries entreprises (FBIE)
  71. Le bois certifié prend racine dans la construction
  72. Une résidence étudiante en bois massif
  73. Des maisons de gendarmes à ossature bois
  74. Une maison en bois à doubles murs
  75. 4 modules bois pour un logement
  76. Chaniters Loire-Atlantique Techniques ancestrales pour une maison passive ossature bois
  77. Une maison passive en bois testée, mesurée et contrôlée pendant 5 ans
  78. Feuilleton 3/9 Maisons passives à ossature bois
  79. Maisons en bois à géométrie variable
  80. Guide de l’achat public éco-responsable Le bois matériau de construction
  81. Vers une pénurie du bois dans la construction !
  82. Le bois français va-t-il servir à chauffer les Anglais ?
  83. La filière bois-énergie menace-t-elle l’industrie du bois ?
  84. Un décret multiplie par 10 la quantité de bois imposée dans les logements
  85. Méthode de calcul du volume de bois incorporé dans certaines constructions
  86. Méthode de calcul du volume de bois incorporé dans certaines constructions (rectificatif)
  87. Bois : nouvelle méthode de calcul du volume incorporé dans les constructions

La filière bois construction, à commencer par le secteur des panneaux, rencontre de graves difficultés d'approvisionnement en matière première. La faute au développement du bois-énergie ! Mais cette situation pourrait encore s'aggraver avec les besoins des pays voisins de la France, qui comptent sur ses ressources de bois pour remplir l'objectif des 20% d'énergie renouvelable.

Comme l'annonçait le Moniteur.fr, le 20 octobre dernier, les industriels de panneaux manquent de plus en plus de bois disponible. Une situation pour le moins préoccupante qui a conduit les Industries des Panneaux de Process (panneaux de particules, MDF, OSB) françaises (UIPP) et européennes à mener une grande journée de mobilisation et d'information destinée à alerter les Pouvoirs Publics sur les difficultés d'approvisionnement en matières premières (rondins de bois et produits connexes de scierie). Ce manque de matière première est lié à l'utilisation grandissante de la biomasse comme source d'énergie renouvelable.
« Sans remettre en cause le bois énergie, le type de bois utilisé aujourd'hui pour la production d'énergie n'est pas celui prévu initialement pour cet usage et la multiplicité des initiatives tout comme le soutien de l'état apporté aux grands projets de cogénération bousculent l'ensemble de la filière », explique Laurent de Sutter, Président de l'Union des Industries de Panneaux de Process.

Surestimation du bois français mobilisable en forêt

Les Pouvoirs Publics auraient-ils alors sous évaluer les besoins en France ?
Le Grenelle de l'Environnement table, en effet, sur 21 millions de m3 supplémentaires de bois à l'horizon 2020. Déjà, d'ici 2012, la filière doit produire
12 millions de m3 supplémentaires. Or, ces prévisions ont été faites sur les bases d'une surestimation du bois mobilisable en forêt, à partir d'un calcul qui tient compte de la différence entre la croissance annuelle de la forêt diminuée des prélèvements.
Autrement dit, seulement 60 % de l'accroissement annuel d'une forêt est récolté. Si la ressource bois ne manque pas en France, qui détient l'une des plus grandes forêts d'Europe, bon nombre de bois sont difficilement mobilisables. Nombre de massifs forestiers sont présents dans des zones inaccessibles (en montagne) et le morcellement de la forêt française (74 % de la surface forestière dépend de petits propriétaires privés) est un frein à son exploitation.
Mais ce n'est pas tout ! Les Pouvoirs Publics ont visiblement sous-estimé l'impact des besoins des pays voisins de la France, qui comptent sur ses ressources de bois pour remplir l'objectif des 20 % d'énergie renouvelable. Les Anglais, par exemple, doivent fournir 30 millions de tonnes de bois par an (soit 6 fois ce qui est actuellement utilisé par les industries des panneaux de process) pour leur projet énergie biomasse d'ici à 2025 (1) mais n'ont pas l'ombre du premier branchage.

Un manque de bois à l'échelle européenne

Selon l'étude Forest Products Annual Market Review 2009-2010, le marché global du bois en Europe s'est élevé à 446 millions de m3 en 2009, dont 346 millions de m3 pour des utilisations industrielles et 100 millions de m3 pour l'énergie. Dans le même temps, l'augmentation de l'utilisation de la biomasse et du Bois Energie atteint + 20 % par an. Tous les pays européens sont effectivement soumis à la même échéance, même ceux qui n'ont pas de forêts. Ces derniers, allemands, anglais, italiens, espagnols... n'hésitent donc pas à puiser dans les ressources forestières de l'hexagone et entrent alors en concurrence avec les industriels français. Différentes études ont ainsi pointé les écarts entre le volume de bois disponible pour la biomasse en Europe et la quantité qui est nécessaire pour remplir les objectifs d'énergie renouvelable : 230 millions de m3 (McKinsey 2007) à 400 millions de m3 de bois (FAO/UNECE/Université de Hambourg) devraient manquer en Europe à l'horizon 2020 !

Une interrogation sur les subventions attribuées au bois énergie

Lors d'une réunion le 28 octobre avec le directeur de cabinet du Ministre de l'Industrie, Laurent de Sutter, a demandé que soit prise en compte cette situation et qu'une réflexion soit rapidement menée sur l'attribution des subventions au bois-énergie.
Il en a profité pour soumettre quelques propositions, parmi lesquelles la mise en place d'une mission interministérielle d'urgence. Cette dernière doit aboutir sur des études d'impacts économique et écologique en pleine concertation avec les acteurs de la filière bois et, face aux nouveaux acteurs soutenus par l'état, recouvrer une concurrence économique saine. L'UIPP souhaite aussi que soit privilégiée l'utilisation de bois dans la construction, ce qui entraînerait la mise en place d'un cercle vertueux de l'utilisation du bois. « Sur le plan économique, cela permet de créer des emplois et de la valeur au profit des industriels du bois et de la première transformation. Lors de leur transformation, ces bois permettent de générer des produits connexes de scierie valorisés économiquement et écologiquement par les industriels. L'utilisation finale du bois comme énergie, par l'intermédiaire du recyclage, permet dans un dernier temps de valoriser un matériau actuellement peu utilisé. Sur le plan écologique, une augmentation de 4 % de la consommation de bois en Europe permettrait de séquestrer 150 millions de tonnes de CO2 supplémentaires par an. Le bois est trop précieux économiquement et écologiquement pour le brûler dès sa sortie de forêt. » estime Laurent de Sutter.
Enfin, les industriels des panneaux demandent aux Pouvoirs Publics d'inciter les acteurs du bois énergie à utiliser davantage les bois de recyclage. Une telle logique mettrait fin aux conflits d'usage et entraînerait une économie de subventions qui pourraient être allouées à d'autres opérations, comme la mise en place d'une véritable organisation des systèmes de collecte et de recyclage du bois en fin de vie à des fins énergétiques.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur