Recherche & développement

Le bois fait son retour sur les bancs de l’Ecole nationale des ponts et chaussées

Mots clés : Apprentissages - Bois - Chaussée - Enseignement supérieur - Mobilier urbain - Ouvrage d'art - Structure en bois - Travaux publics

Pour la première fois depuis plus d’un siècle, cette prestigieuse institution a lancé un module de formation sur les structures en bois. Intitulé Casbo, et d’une durée de cinq mois, fait désormais partie des approfondissements techniques du département Génie Civil et Construction

Depuis septembre, les étudiants du cycle Ingénieur et du mastère Génie Civil Européen planchent sur la conception des structures en bois. Ce nouveau module de cinq mois fait désormais partie des approfondissements techniques du département Génie Civil et Construction. « L’objectif étant de préparer les futurs ingénieurs à concevoir et réaliser des projets complexes dans lesquels une bonne connaissance du matériau et des constructions en bois joueront un rôle significatif », expliquent de concert Bernard Vaudeville et Robert le Roy, professeurs à l’initiative du projet et auteurs du programme.

 

Eurocode 5

 

En effet, à l’issue de ce cours, les élèves devront être capables de concevoir et calculer des structures en bois selon l’Eurocode 5 ou des structures mixtes comportant du bois, de faire le choix des matériaux et des composants ou de systèmes constructifs innovants en fonction des classes d’environnement et des sollicitations, tout en pouvant préconiser des solutions de fabrication et de montage de ces structures. Le cursus intègre des études de cas de structures emblématiques et un mini projet à réaliser par les élèves et à présenter en fin de parcours, en janvier 2018. Intitulé « Plan B », ce projet porte sur l’étude d’un bâtiment existant et son interprétation en bois. Cette année, c’est l’Arche de la défense qui a été choisie.

« Une nouveauté qui s’inscrit dans l’évolution de la construction bois en France et le lancement des bâtiments de grande hauteur avec ce matériau. », précisait lors de la séance inaugurale Georges-Henri Florentin, directeur général de l’institut technologique FCBA et ingénieur Général des Ponts des Eaux et des Forêts. Le bois fait alors son retour sur les bancs de l’Ecole nationale des ponts et chaussées après 130 ans d’absence.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X