En direct

Le bois et la rénovation thermique: deux des 34 secteurs présentés comme stratégiques par François Hollande et Arnaud Montebourg

eric Leysens |  le 12/09/2013  |  34secteursBoisEtatFrance Europe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
34secteurs
Bois
Etat
France
Europe
Immobilier
Hygiène
Valider

Le Président de la République et le ministre du redressement productif ont annoncé, jeudi 12 Septembre, les 34 secteurs stratégiques sur lesquels ils souhaitent qu'une bataille industrielle soit menée. L'industrie du bois et la rénovation thermique des bâtiments en font partie.

Durant les 15 premiers mois de la Présidence de François Hollande, le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg est apparu sur la défensive, laissant penser que le champ d'action de son ministère se limitait à la recherche de repreneurs pour usines menacées de fermeture. En annonçant, jeudi 12 septembre, accompagné du Président de la République, les 34 secteurs qui devront dessiner la « nouvelle France industrielle », il a voulu montrer qu'il pouvait également jouer attaquant.  Ces 34 offensives « ne seront pas à coup sûr des buts », a précisé le ministre du redressement productif, « mais si on en marque de 5 à 25, ce sera bien ».

Installé en février dernier, le Conseil national de l'industrie, a retenu une trentaine de thématiques « sur lesquelles la France maîtrise d'ores et déjà les technologies, qui s'incarnent dans des produits ou des services identifiés et s'intègrent dans un environnement industriel, technologique, universitaire permettant à nos entreprises d'occuper une place éminente », a précisé François Hollande.

Des secteurs stratégiques « pas sortis d'esprits de fonctionnaire ou de ministres »

Ces 34 plans de bataille, où figurent entre autres « dirigeable pour les charges lourdes », « énergies renouvelables », « réseaux électriques intelligents », « industrie du bois », « recyclage et matériaux verts »  et « rénovation thermique des bâtiments »,  « ne sont pas sortis d'esprits de fonctionnaires (...) ou de ministres,  par ailleurs nécessaires, mais pas toujours clairvoyants, mais du conseil national de l'Industrie où siègent représentants d'entreprises et de salariés », a indiqué le Président de la République.

Pour les mener, des généraux seront nommés. Issus dans la majorité des cas du monde industriel et économique, "ils seront chargés de mettre sur pied une stratégie industrielle qui sera passée en revue tous les six mois et qui devra prendre forme avant 10 ans. Si les noms ne sont pas encore connus, dans l'entourage du ministre du redressement productif, on indique que le superviseur du plan industriel  « rénovation thermique » sera un dirigeant de Saint-Gobain.  Et, on sait d'ores et déjà que Frank Mathis, vice-président du Syndicat national du bois lamellé et administrateur du pôle de compétitivité « Bâtiments à énergie positive », sera à la tête du plan « Industrie du Bois ».

Une filière bois émergera-t-elle ?

Luc Charmasson, président de la France Bois Industrie Entreprises qui rassemble les entreprises industrielles de transformation du bois, se félicite que la filière Forêt-Bois soit identifiée comme l'une des filières stratégiques du plan de relance industrielle de la France.  « La filière Forêt-Bois qui représente 440 000 emplois non délocalisables et génère un chiffre d'affaires de 60 milliards d'euros, se trouve face à des marchés de demande croissants, notamment pour la construction,  indique Luc Charmasson avant de rappeler qu'en Allemagne, avec une surface de production inférieure, la filière Forêt-Bois emploie 950 000 personnes et génère deux fois plus de valeur ajoutée.

« On ne ramasse chaque année que la moitié de ce qui pousse en France et on envoie la majeure partie à l'étranger, d'où il nous revient sous forme de produits manufacturés », indique Frank Mathis qui, dans son discours devant le Président de la République, a précisé que « les freins au développement d'une filière sont plus réglementaires que techniques ».

« Aux chefs d'entreprises nous disons : l'Etat sera à vos côtés pour accomplir la troisième révolution industrielle (...) Aux Français nous disons : le progrès n'est pas un astre mort ». Le Président de la République sait que ce n'est pas le choix de ses mots qui convaincra mais les points de croissance et les nouveaux  emplois que génèrera sa politique industrielle qu'il ne veut « ni libérale, ni dirigiste », mais « pragmatique et française ». En attendant qu'elle se traduise en signaux économiques positifs,  Arnaud Montebourg  clame que « tous les pays qui croquent le monde, croient en eux ».

Les 34 secteurs stratégiques identifiés

- Big data

- Cloud computing

- Objets connectés

- Réalité augmentée

- Logiciels et systèmes embarqués

- Services sans contact

- E-éducation

- Hôpital numérique

- Cybersécurité

- Nanoélectronique

- Robotique

- Supercalculateurs

- Innovation dans l'agroalimentaire

- TGV du futur

- Véhicule deux litres aux 100 km pour tous

- Véhicule à pilotage automatique

- Bornes électriques de recharge

- Autonomie et puissance des batteries

- Avion électrique et nouvelle génération d'aéronefs

- Satellite à propulsion électrique

- Dirigeable pour les charges lourdes

- Navire écologique

- Énergies renouvelables

- Réseaux électriques intelligents

- Qualité de l'eau et gestion de la rareté

- Biotechnologies médicales

- Dispositifs médicaux innovants

- Souveraineté des télécoms

- Industrie du bois

- Recyclage et matériaux verts

- Rénovation thermique des bâtiments

- Chimie verte et biocarburants

- Textiles techniques et intelligents

- Usine du futur

Commentaires

Le bois et la rénovation thermique: deux des 34 secteurs présentés comme stratégiques par François Hollande et Arnaud Montebourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur