En direct

« Le bois énergie est sous-utilisé chez nous »

Propos recueillis par Rémy Mario |  le 01/04/2011  |  France entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Valider
Paca -

Votre association organise le 8 avril à Gardanne une journée débat sur le bois énergie. Pourquoi avoir retenu ce thème ?

L’actualité récente confirme à quel point le besoin de renforcer l’usage des énergies renouvelables est aujourd’hui crucial, tout particulièrement dans notre région qui est une péninsule énergétique. Si le solaire thermique s’y est bien développé, le bois-énergie reste en revanche largement sous-utilisé.
Or, les ressources forestières, sont considérables en Paca et dans ses six départements : avec la déprise agricole, la couverture de la forêt méditerranéenne a plus que doublé en un siècle et l’on pourrait produire 2,5 millions de m 3 de bois par an, utilisé comme combustible de chauffage, en plaquettes ou en granulés dont le rendement est excellent. Avec, comme principaux avantages, un entretien de cette forêt, une protection contre les incendies, la création d’emplois non délocalisables, etc.

Comment expliquer ce retard ?

Il tient à plusieurs facteurs : la difficulté d’une mise en place d’une filière complète d’exploitation et d’approvisionnement sûre, le fait que la forêt est à plus de 70 % privée, ce qui ne facilite pas son exploitation et pose notamment la question de l’acceptation de la gestion forestière et de la préservation de la biodiversité et des paysages lors des travaux forestiers.
Il y a aussi le fait que la production d’énergie a totalement échappé aux communes et aux groupements de communes, alors que la loi leur reconnaît cette compétence.

Comment franchir ces obstacles ?

Nous sommes favorables moins au développement de réseaux de chaleur à grande échelle, peu justifiés aujourd’hui dans un contexte de réduction des consommations d’énergie des bâtiments, qu’à la mise en place de petites unités décentralisées, de chaufferies bois locales à l’échelle de lotissements, de résidences, d’équipements publics, etc. Cela permettrait aussi aux communes de pleinement s’approprier la mise en place de ces projets locaux. Mais cela suppose de bâtir une filière interdépartementale du bois énergie, une volonté renforcée des acteurs locaux de s’engager dans cette voie. Des initiatives et des projets ont vu le jour mais cela ne va pas assez vite.

PHOTO - 540905.BR.jpg
PHOTO - 540905.BR.jpg - © Mairie de Venelles

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur