Le bois aura bientôt son article de loi pour s'imposer dans la construction
Logements à ossature bois à Strasbourg - © © Catherine Klingler, entreprise Mob Alsace

Le bois aura bientôt son article de loi pour s'imposer dans la construction

le 06/09/2013  |  BoisEtatYonneFrance Immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Bois
Etat
Yonne
France
Immobilier
Hygiène
Valider

Cécile Duflot recevait mardi 3 septembre des représentants de la filière bois française et le député de l’Yonne Jean-Yves Caullet. L’occasion pour LeMoniteur.fr de faire le point sur la situation de la filière bois et particulièrement de la branche construction.

La question de la filière bois en France est suivie depuis des mois par pas moins de trois ministères : Ecologie, Agriculture et Redressement productif. Manquait jusqu’alors à l’appel le ministère du Logement, pourtant concerné par la branche « construction » de la filière : en effet plus de 11% des maisons individuelles (en secteur diffus)  et près de 20% des agrandissements  sont aujourd’hui réalisés avec du bois. Sans compter que le bois est un matériau incontournable dans la politique d’isolation thermique des logements qui est dans le périmètre du ministère du Logement.

Cécile Duflot a mis fin mardi 3 septembre à cette incongruité en recevant deux représentants de la filière bois, Luc Charmasson, président de France Bois Industries Entreprises (FBIE) et Jean-Claude Sève, représentant de France Bois Forêt (FBF), accompagnés du député de l’Yonne Jean-Yves Caullet auteur du rapport intitulé : « Bois et forêts de France : nouveaux défis »  sur l’avenir de la forêt française et de la filière bois remis aux services du Premier ministre le 6 juillet dernier (notre article).

Une ministre "pro-bois"

Au menu des discussions : la place à accorder au bois dans la construction pour relancer une filière qui souffre depuis le début de l’année 2013. La baisse d’activité chez les fabricants de parquets massifs et les fabricants de charpentes et autres menuiseries au premier trimestre atteignait - 5,5 % pour la fabrication de parquets et - 4 % pour la charpente et autres menuiseries (dans la branche négoce, le repli était même de 11,2 % par rapport au dernier trimestre 2012). (1)

Premier signal positif, les professionnels du bois ont trouvé face à eux une ministre bien informée et surtout très « pro-bois » selon les propos de Laurent Denormandie, président de FBF. Au point que Cécile Duflot aurait même exprimé son souhait de faire un jour du bois le matériau de référence, avec lequel on construirait en l'absence de meilleure solution.

Ensuite, les représentants de la filière ont pu obtenir confirmation que le fameux décret imposant 10 % de bois dans les constructions neuves abrogé en mai (lire notre article), serait remplacé par un article dédié dans la grande loi de modernisation de l’agriculture présentée en janvier 2014. Cet article « recommanderait l’utilisation du bois » dans la construction. La loi mettrait également en place le fameux « fonds stratégique » imaginé par Jean-Yves Caullet dans son rapport.  « Tous les ministères sont d’accord, les arbitrages ont été rendus », a confirmé au Moniteur, Laurent Denormandie. « Reste à savoir comment abonder ce fonds. Mais on sait que la volonté est de flécher les crédits vers l’amont de la filière pour mieux gérer la ressource ».

Freins

Malgré cette bonne volonté politique affichée, les professionnels restent freinés sur le terrain. « La réglementation tout d’abord est trop contraignante, estime Laurent Denormandie. Ensuite, nous ne sommes pas un pays de tradition de construction bois. L’envie d’oser manque. Pour vraiment nous développer, il faudrait que l’on touche au-delà d’un petit groupe d’inconditionnels et que l’on crée une consommation plus massive. Pour ça il faut sortir du secteur de la maison individuelle pour se diriger vers une industrialisation. Là il ne faudra pas chercher à concurrencer les produits d’importation mais développer des solutions constructives « franco-françaises » pour réussir avec les essences de nos forêt à relever les défis qui se présentent à nous. »

Prochain grand rendez-vous pour la filière bois : le 11 septembre prochain. Désignée « filière d’avenir » pour les contrats de plan État-Régions 2014-2020, la filière bois et notamment la branche construction présentera ses propositions le 11 septembre prochain à Matignon dans le cadre de la rencontre entre les présidents de région  et le Premier ministre.

Enfin, lors de Batimat, FBF annoncera les résultats de son deuxième Observatoire de la construction bois pour 2012

(1) Les chiffres pour le deuxième trimestre ne sont pas encore connus à l'heure où nous écrivons ces lignes. Par ailleurs la dernière grande étude de marché porte sur 2011. A l'époque, le marché de la construction bois représentait un chiffre d'affaires de 2 milliards € HT et 16400 emplois ETP.

Commentaires

Le bois aura bientôt son article de loi pour s'imposer dans la construction

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur