En direct

Le bleu, un choix précieux

M. -D. A. |  le 27/04/2018  |  Paris

Pigmentation -

L'environnement de la future résidence sociale de la rue Julia-Bartet, à Paris (XIVe ), est aussi vaste que peu riant. L'immeuble qui sera livré prochainement pour accueillir des jeunes actifs, ainsi qu'un centre de formation et une antenne des Restos du cœur, jouit de vues dégagées mais il se tient isolé, collé aux voies ferrées de la gare Montparnasse, avec le boulevard périphérique en ligne de mire. Pour asseoir sa position, l'architecte Charles-Henri Tachon lui a donné une silhouette effilée et sculpturale.

« Toutefois, sur un tel site, utiliser du béton brut aurait été trop rude », explique-t-il. La couleur est apparue comme un moyen d'adoucir les murs et l'équipe a jeté son dévolu sur le bleu, dans une nuance pâle. « Cette couleur a une vraie présence, mais elle est aussi plus facilement acceptable », note Charles-Henri Tachon. Pour ce bâtiment frôlé par des TGV qui filent vers l'Atlan tique, l'horizon semble s'ouvrir encore un peu plus.

Pérennité. L'architecte souhaitait par ailleurs que son béton, coulé en place, affiche « une certaine rusticité ». Une lasure aurait donné un fini trop lisse, et était donc à proscrire. « Et puis, si une façade teintée dans la masse est ébréchée, ça n'est pas si grave », ajoute Charles-Henri Tachon. Le béton, bleu en surface, l'est aussi à cœur. Pour assurer la pérennité d'une teinte qui avait fait l'objet de tant de soins, une finition hydrofuge a été appliquée. « Même avec cela, le béton doit conserver son aspect brut et mat », note Nicolas Caruso, ingénieur travaux chez AMT.

Responsable national des produits spéciaux et réseaux applicateurs chez Cemex, la société qui a produit le matériau, Dominique Sestillange remarque que « ce choix de teinte est très rare, notamment en raison de son coût. En effet, le pigment synthétique fabriqué à base d'oxyde de cobalt est cher. La base de ciment blanc utilisée pour obtenir un beau bleu est également plus onéreuse ». Charles-Henri Tachon assure néanmoins que l'enveloppe budgétaire du chantier est respectée.

Maîtrise d'ouvrage : RIVP. Maîtrise d'œuvre : Charles-Henri Tachon, architecte. BET TCE : Sibat. Entreprise générale : AMT. Fournisseur béton : Cemex. Surface : 3 248 m² SP. Livraison : fin d'été 2018. Coût des travaux : 7,9 M€ HT.

PHOTO - 12667_772901_k2_k1_1830149.jpg
PHOTO - 12667_772901_k2_k1_1830149.jpg
PHOTO - 12667_772901_k3_k1_1830150.jpg
PHOTO - 12667_772901_k3_k1_1830150.jpg
PHOTO - 12667_772901_k4_k1_1830152.jpg
PHOTO - 12667_772901_k4_k1_1830152.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur