En direct

Le BIM reconstruit le collège de Longvic

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 30/03/2018  |  Collectivités localesBâtimentCôte d'OrEducationCommunication

Côte-d'Or -

La reconstruction du collège Roland-Dorgelès de Longvic est le premier projet public de Côte-d'Or réalisé en BIM. Une « démarche d'exemplarité environnementale » motive le choix du conseil départemental, qui vise le label E3C2. Cette certification mesure la part des énergies renouvelables, analyse le cycle de vie des matériaux et étudie les émissions de gaz à effet de serre. Le maître d'ouvrage souhaite également utiliser la maquette numérique pour la gestion et la maintenance du futur établissement. « Les locaux dotés d'une gestion technique centralisée seront équipés d'instruments de suivi de leurs consommations selon le type d'énergie, leur usage et leur orientation », explique Jean-Paul Champoussin, directeur de l'éducation et du patrimoine au département.

Confié sur concours au dijonnais Tria Architectes, le bâtiment de conception bioclimatique sera construit en ossature bois sur un soubassement en maçonnerie, avec 25 cm d'isolant. Il sera raccordé au réseau de chaleur urbain communautaire. Les cinq logements de fonction seront isolés avec de la paille. « Les calculs au stade de l'avant-projet sommaire approchent les objectifs du label. La perméabilité à l'air de l'enveloppe et des réseaux de ventilation permet d'envisager le Bepos Effinergie 2017 », estime Johann Demoncy, architecte chez Tria.

Maîtrise des coûts. Selon le maître d'œuvre, également titulaire d'une mission d'exécution pour les études thermiques et de structure, le BIM se révèle pertinent pour la gestion d'un chantier étalé sur deux années scolaires et demie. A partir de septembre 2018 (consultation des entreprises entre juin et août), trois phases doivent s'enchaîner jusqu'au début 2021, sans devoir perturber le fonctionnement du collège. « La phase en amont du dossier de consultation des entreprises est plus longue, mais le temps sera rattrapé pendant le chantier car nous rentrons plus vite dans les détails », commente l'architecte.

Celui-ci attend aussi de la maquette numérique une maîtrise des coûts : « Elle permet d'ajuster la quantité de matériaux au fur et à mesure de l'avancée du chantier et de gommer les surprescriptions. » Sur un coût d'opération de 24 millions d'euros TTC, les travaux comprenant l'aménagement de 2 100 m2 d'espaces extérieurs représentent 17,7 millions.

PHOTO - 12228_747741_k2_k1_1775666.jpg
PHOTO - 12228_747741_k2_k1_1775666.jpg

Commentaires

Le BIM reconstruit le collège de Longvic

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX