En direct

Le BIM et le «ressenti» des architectes : un sondage
- © © Cnoa

Le BIM et le «ressenti» des architectes : un sondage

Service architecture et urbanisme |  le 20/07/2016  |  France sondageBIMArchitectureNumériqueCommunication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
France
sondageBIM
Architecture
Numérique
Communication
Valider

Le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) avait invité ses adhérents à répondre à un sondage sur le sujet…

Le 4 mai dernier, le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) invitait les architectes à répondre au sondage «Le BIM dans le secteur du BTP : le ressenti des architectes». Deux cent cinq agences, principalement composées de moins de dix salariés, ont répondu au questionnaire. Principales conclusions : le BIM connaît actuellement une forte montée en puissance au sein des petites agences mais l’investissement financier est perçu comme important… Près de 80% des agences sondées déclarent utiliser quotidiennement la maquette 3D pour concevoir leurs projets. Parmi elles, 45% ont recours à la 3D sous forme de maquette numérique BIM enrichie de données.

La dynamique de passage au BIM est forte puisque 35% des agences déclarent être actuellement en train de se lancer et 15% l’utiliser depuis seulement un an. Pour 60% des agences qui utilisent le BIM, le passage du 2D/3D au BIM n’est pas perçu comme «compliqué». Le frein est plutôt d’ordre financier avec 80% des répondants considérant «onéreuse» la mise en place du BIM.

Constat intéressant : les agences qui n’utilisent pas encore la maquette numérique perçoivent «compliqué» à plus de 55% le passage du 2D/3D au BIM. Ces pourcentages tendent à démontrer que la perception de la complexité du BIM diminue en fonction de son utilisation. Encore plus marquant, 53% des répondants qui n’utilisent pas encore la maquette numérique déclarent envisager de passer au BIM au cours des douze prochains mois.

Les raisons invoquées sont diverses: 20% des agences déclarent espérer que le BIM va faciliter la conception, 23 % des agences pensent qu’il va faciliter les échanges et 20% améliorer les méthodes de travail. Seules 14% des agences attendent un gain de temps et 6% un gain financier. Concernant les logiciels de DAO/CAO utilisés, le marché est dominé à près de 90% par 4 principaux logiciels.

NB : Sondage réalisé en mai et juin 2016, dans le cadre d’une thèse professionnelle sur le déploiement des nouveaux outils numériques.

- © © Angela Salt

Commentaires

Le BIM et le «ressenti» des architectes : un sondage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Ré(investir) les toits

Ré(investir) les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil