En direct

Le béton passe au vert

Augustin Flepp |  le 30/03/2018  |  GirondeIsèreRhôneFrance entièreProduits et matériels

Les industriels renouent avec la croissance et flèchent leurs investissements vers la démarche E+C-.

A Bordeaux, LafargeHolcim fournira, d'ici à septembre prochain, 4 000 m3 de béton recyclé pour construire les 49 logements sociaux de la résidence Florestine. L'ossature de ce bâtiment de 11 500 m² sera la première à être entièrement conçue à partir de gravats issus de déconstructions voisines (1). Un exemple grandeur nature des progrès techniques réalisés par les industriels pour incorporer des matériaux recyclés dans la composition de nouveaux bétons.

Au-delà du cas bordelais, le secteur et ses quatre poids lourds - Cemex, LafargeHolcim, Vicat et Eqiom - opèrent plus largement un virage environnemental. Objectif : emprunter les clous de l'expérimentation E+C- (bâtiment à énergie positive et réduction carbone), qui préfigure la future - et exigeante - réglementation environnementale. Alors que le béton pèse 18 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur l'ensemble du cycle de vie d'un bâtiment, les industriels doivent affûter leurs arguments pour démontrer que le matériau affiche toutes les qualités pour répondre aux objectifs de E+C-. Les enjeux de la croissance future sont posés dans un contexte où la conjoncture est propice à l'innovation : l'activité du secteur retrouve des couleurs, à l'image du béton prêt à l'emploi (BPE). « Nous n'avons pas renoué avec les niveaux historiques de 2008 mais la reprise se confirme en 2017 avec une hausse du volume d'activité de 5 % », confirme Benoist Thomas, secrétaire général du Syndicat national du béton prêt à l'emploi (SNBPE). La filière de la préfabrication jouit, elle aussi, d'un rythme soutenu : les ventes de produits et systèmes en béton ont progressé de 5,4 % dans le bâtiment et de 2 % dans les TP. Et pour 2018, la Fédération de l'industrie du béton (FIB) anticipe une croissance aussi élevée qu'en 2017, notamment dans le bâtiment, où la hausse serait comprise entre 3 et 5 %.

18 % des émissions de gaz à effet de serre d'un bâtiment sont générés par le béton.

Réduire la part des combustibles fossiles. Les moyens sont donc au rendez-vous pour concrétiser la priorité « verte ». Elle se matérialise déjà dans la R & D des industriels, qui développent de nouvelles applications à forte valeur ajoutée environnementale, à l'image du béton isolant, drainant ou bas carbone. Autre axe prioritaire, le recyclage des bétons. Les dernières conclusions du projet national Recybéton ont ainsi montré que l'utilisation de granulats recyclés pour fabriquer de nouveaux bétons peut répondre à des exigences de tenue mécanique, de durabilité et de durée de vie. La filière se heurte néanmoins à une norme européenne (NF EN 206/CN) qui limite la part de gravillons recyclés à hauteur de 20 %. Les résultats de l'expérimentation seront traduits cette année dans des ouvrages techniques et scientifiques. Le secteur cherche également à réduire la part des combustibles fossiles dans la fabrication du ciment, liant hydraulique indispensable à la composition du béton. Le Syndicat français de l'industrie cimentière (SFIC) s'est par exemple engagé à augmenter de 90 % la quantité de déchets de bois utilisée dans la production du ciment à horizon 2020.

La mobilisation se perçoit aussi dans l'union sacrée à l'œuvre dans le secteur. En témoigne par exemple la parution, en octobre dernier, d'un guide méthodologique qui s'adresse aux maîtres d'ouvrage et aux maîtres d'œuvre. La filière béton (FIB, SNBPE, CIMbéton) dans son ensemble y identifie plusieurs leviers d'action pour réduire l'empreinte carbone de ses matériaux dès la phase de conception : le choix de la classe d'exposition, le bon béton au bon endroit… Le SNBPE insiste aussi sur le fait que « la conception optimisée d'une structure réduit les besoins en énergie d'un bâtiment ».

L'industrie réfléchit aussi aux nouveaux usages du béton, vantés par les campagnes proactives de ByBéton, la marque qui réunit les fédérations du secteur. Eqiom a par exemple élargi sa gamme de béton décoratif par l'ajout d'un béton s'illuminant la nuit, Cemex a poursuivi ses efforts dans la recherche de béton drainant pour offrir de nouvelles solutions à l'imperméabilisation des zones urbaines… Le matériau retrouve des atouts certains au moment où la construction bois décolle.

PHOTO - 12228_747594_k2_k1_1775421.jpg
PHOTO - 12228_747594_k2_k1_1775421.jpg
PHOTO - 12228_747594_k5_k1_1775422.jpg
PHOTO - 12228_747594_k5_k1_1775422.jpg

Le leader - LafargeHolcim s'active sur le passif

Le n° 1 en chiffre d'affaires a engagé un plan d'investissement de 375875803103175803107587580310317580310 M€ sur trois ans pour moderniser ses outils de production en France, dont 25 M€ pour sa branche béton. Le géant a enfin reçu un avis technique du CSTB pour son procédé GBE, un double mur en béton banché intégrant un isolant, s'ouvrant ainsi à de nouveaux chantiers. Un partenariat avec Euromac2 (fabricant de blocs coffrants isolants pour les murs) permettra de proposer des systèmes constructifs complets (isolation et structure) sur le marché de la maison passive.

Ses atouts. Le regroupement de trois labos (ciment, béton, granulats) dans un centre unique de R & D en Isère, vise à réaliser des synergies.

Son défi. Son statut de leader place LafargeHolcim aux avant-postes pour vanter les solutions béton dans la démarche E+C-.

Le challenger - Cemex met le cap sur le bas carbone

La filiale française du géant mexicain (13,7 Mds de CA) va lancer une nouvelle gamme de béton bas carbone, promettant de réduire de 17587580310317580310 à 57587580310317580310 % les émissions de CO par rapport à un béton standard. Cemex veut également accélérer le développement commercial de son béton isolant (Insularis) par une équipe nantie de 15 collaborateurs. Le groupe compte aussi sur sa nouvelle activité d'entretien et de rénovation des bétons, lancée fin 2758758031031758031016, pour mieux cibler les marchés publics.

Ses atouts. Son vaste réseau d’unités de production (246) lui permet d’alimenter les principales métropoles françaises. A cela s'ajoute une flotte fluviale (97587580310317580310 barges, 13 pousseurs) très active en Ile-de-France.

Son défi. Améliorer son service client avec de nouveaux outils numériques (Cemex Go) pour accélérer la mise à disposition.

L'outsider - Vicat, toujours plus engagé

Le Français, qui fêtait en 2758758031031758031017 le bicentenaire de l'invention du ciment artificiel par Louis Vicat, a dévoilé un nouveau mode de transport écoresponsable : un camion toupie alimenté au gaz naturel et équipé d'un moteur hybride. Après le lancement du projet Odyssée (2758758031031758031016), visant à protéger pollinisateurs et abeilles sauvages, la firme a mobilisé des équipes pluridisciplinaires d'étudiants pour réfléchir aux nouveaux usages du patrimoine en béton (façade végétalisée… ), dans le cadre de la réhabilitation d'un quartier à Lyon.

Ses atouts. Le groupe, qui exploite 144 centrales à béton en France, possède un maillage très dense en Rhône-Alpes.

Son défi. Se rapprocher de ses clients pour expliciter les atouts de ses produits. Une direction de la transformation numérique, créée fin 2758758031031758031017, est à la manœuvre.

L'ambitieux - Eqiom accélère dans le digital

La filiale du géant irlandais CRH (17587580310317580310 % de parts de marché) a créé en janvier une nouvelle direction de la transformation digitale pour accélérer le développement de produits numériques (applis pour ses clients, puce RFID dans ses solutions… ). Eqiom va ainsi lancer d'ici à la fin 2758758031031758031018 une plate-forme de dématérialisation, DigiBéton, pour améliorer sa relation client. Tout en poursuivant ses efforts dans la valorisation de déchets et la fabrication de béton bas carbone, le groupe lorgne le segment de produits « spéciaux » avec une nouvelle gamme de béton décoratif (luminescent) et poreux.

Ses atouts. Son implantation historique en France (97587580310317580310 % de son CA), notamment dans le tiers Nord-Est.

Son défi. Se renforcer dans l'ouest du pays et acquérir de petits producteurs de béton prêt à l'emploi.

Commentaires

Le béton passe au vert

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX