En direct

Le béton continue de gagner du terrain sur le littoral

Defawe Philippe |  le 17/10/2007  |  France AménagementBétonCollectivités localesSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Aménagement
Béton
Collectivités locales
Santé
Architecture
Technique
Produits et matériels
Valider

Le littoral français est presque trois fois plus bétonné que la moyenne du pays, et l'arrière-pays n'est plus épargné, selon une étude de l'Institut français de l'environnement (Ifen).

Le littoral métropolitain possède 2,7 fois plus de zones urbaines et industrielles, d'infrastructures routières et d'espaces de loisirs que la moyenne du territoire, indique cette étude.
Ces zones recouvrent 13% des communes littorales et même 27% pour la frange comprise à moins de 500 mètres du rivage, juste au delà de la bande protégée de bord de mer.
La loi Littoral de janvier 1986 interdit toute construction à moins de 100 mètres du rivage et la création de routes dans les deux kilomètres du rivage.
Mais la pression est très forte sur le littoral où la densité de la population est 2,5 fois plus forte que la moyenne nationale: les communes littorales accueillent environ six millions de résidents permanents alors qu'elles ne réprésentent que 4% du territoire.
Et à cette pression permanente s'ajoute le poids du tourisme, la capacité d'accueil des communes concernées étant estimée à quelque sept millions de lits en tenant compte des résidences secondaires, des hôtels et des campings.
Entre 1990 et 2000, trois fois plus de terres ont été "artificialisées" dans les communes littorales que dans la moyenne du pays, une évolution qui a surtout concerné la zone comprise entre 500 mètres et 2.OOO mètres de la côte.
Le mouvement a gagné l'arrière-pays où la construction de logements a plus que doublé depuis 1990. En 2006, la surface construite y a été deux fois plus élevée qu'en 1990, note l'Ifen.
Le bétonnage du littoral entraîne la disparition progressive des terres agricoles, l'appauvrissement des milieux naturels et la modification des paysages traditionnels de bord de mer sous l'effet du "mitage" de l'espace, grignoté par les nouvelles constructions, souligne l'étude.
Le risque, selon l'Ifen, est de se retrouver à long terme avec un "territoire bipolaire", offrant un contraste entre zones urbanisées et espaces protégés, lieux de détente de millions de touristes et de résidents.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur