Le béton biosourcé, une innovation d'avenir pour Alkern

Lauréat de l’appel à projets « Innov’ Avenir Filières », le « Projet Seine Eure » d'Alkern vise à structurer la filière miscanthus autour d’une nouvelle usine capable de fabriquer de nouveaux produits biosourcés et bas carbone pour le marché du bâtiment.

Partager
Le béton biosourcé, une innovation d'avenir pour Alkern
Simon Babre (Préfet de l'Eure), Xavier Janin (président d'Alkern), Hervé Morin (président de Région Normandie), et Fabrice Rosay (Secrétaire général affaires régionales - Préfecture de Normandie) montent symboliquement un mur en parpaings de Miscanthus, mardi 15 novembre, lors d'une visite sur le site de la future usine.

Lancé en 2018 dans le cadre du 3e volet du Programme d'investissements d'avenir (PIA 3), l’appel à projets (AAP) « Innov’Avenir Filières » vise à financer des projets de structuration de filière, en permettant aux entreprises de recourir à des moyens de production ou des infrastructures de recherche partagés, d’échanger des données et des informations, de partager des visions technologiques et de marché et de s'initier à des démarches commerciales partagées.

Lauréat de cet appel avec son « Projet Seine Eure » d'usine de fabrication de produits à base de miscanthus sur la commune des Trois Lacs (Eure), Alkern espère ancrer, avec la communauté agricole, une activité industrielle s’appuyant sur les ressources naturelles et renouvelables de la région.

2000 t de CO2 économisées

Grâce à ce projet, Alkern va pérenniser 22 emplois directs (dont 7 nouveaux) avec une capacité de production de matériaux biosourcés représentant l’équivalent de 3000 maisons individuelles par an soit 4800 emplois indirects.

Surtout, la future usine répondra aux besoins locaux d’éco-construction et aux futures évolutions réglementaires de la RE2020.
En effet, grâce à une réduction d’au moins 40 % du bilan carbone des blocs fabriqués dans cette nouvelle usine, l’économie annuelle s’élèvera entre 2000 et 3000 t de CO2.

S'ajouteront à cela les économies d'eau (diminution de 90 % de la consommation) sur les chantiers et une mise en œuvre plus rapide.

L’usine a été conçue pour alterner facilement entre la production de blocs géo-sourcés ou de blocs biosourcés. Alkern pourra ainsi offrir à ses clients une mixité de solutions constructives (murs porteurs ou non-porteurs) répondant aux enjeux propres de chaque projet.

Des débouchés pour l'agriculture, l'industrie automobile et la chimie

A plus long terme, le projet d'Alkern doit permettre un effet de levier vers le développement d’une filière à base de cette agro-ressource qu'est la miscanthus, au travers d’autres applications industrielles aujourd’hui émergentes (automobile,  cosmétique,  chimie  verte et biosourcée…). Pour cela, il faudra résoudre des sujets clés : modèle économique de référence, réponse à la gestion du stockage du miscanthus. Mais grâce à ses très faibles besoins en entrants la plante pourrait s'avérer être une excellente solution pour concilier diversité agronomique, bas carbone et maîtrise de la qualité de l’eau sur le territoire. Tant Hervé Morin, président de la Région Normandie que le préfet de l'Eure, Simon Babre espèrent que le projet d'Alkern offrira ainsi aux agriculteurs un débouché économique supplémentaire pour diversifier leur production et leur clientèle.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Architecture

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil