En direct

BTP : pourquoi le bénéfice net du géant Ferrovial s'effondre
Le groupe a constitué une provision de 237 millions d'euros pour un différend sur un marché britannique. - © Ferrovial

BTP : pourquoi le bénéfice net du géant Ferrovial s'effondre

A.P avec AFP |  le 31/10/2018  |  FerrovialBTP espagnol

Le groupe espagnol de BTP et services voit son bénéfice net chuter de 84,7%  sur neuf mois à fin septembre, à 59 millions d'euros seulement. Ferrovial a dû provisionner près de 240 M€ pour un différend sur l'entretien d'un réseau autoroutier britannique.

Le plongeon est vertigineux. Ferrovial, le groupe espagnol de BTP et de services, a annoncé mardi 30 octobre 2018 dans la soirée un bénéfice net de 59 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2018. Ce n'est pas énorme, mais c'est surtout 84,7%  de moins qu'en 2017. Ferrovial, qui compte quelque 96 000 employés dans une quinzaine de pays, avait dégagé l'an passé un bénéfice net de 387 millions d'euros sur les neuf premiers mois.

Le résultat du groupe, qui avait signalé une perte de 72 millions d'euros au premier semestre, a été amputé par la constitution d'une provision de 237 millions d'euros, en raison d'un différend avec la mairie de Birmingham (Royaume-Uni), qui jugeait insuffisant l'entretien de son réseau d'autoroutes.

Le chiffre d'affaires construction augmente

Le chiffre d'affaires, lui, fléchit légèrement : à fin septembre il s'est élevé à 9,11 milliards d'euros, en repli de 0,9% sur un an malgré les dividendes des projets en cours, notamment l'autoroute canadienne 407 ETR et l'aéroport londonien de Heathrow, dont Ferrovial détient 25%.

Le chiffre d'affaires de la division "services" a atteint 4,9 milliards d'euros, en recul de 10% par rapport à la même période de l'année dernière, notamment en raison de la fin de son contrat avec les services d'immigration australiens pour la gestion controversée de centres de rétention de demandeurs d'asile dans le Pacifique.

En revanche, les ventes de la division "construction" ont augmenté de 13% à 3,8 milliards, en progression notamment sur ses principaux marchés, la Pologne (32% du chiffre d'affaires) et l'Amérique du nord (28%).

La branche gestion d'aéroports a réalisé 84 millions de vente et le chiffre d'affaires de la division autoroute a atteint 339 millions.
La dette nette consolidée s'élève à 3,8 milliards d'euros contre 3,4 milliards d'euros à fin décembre.

Commentaires

BTP : pourquoi le bénéfice net du géant Ferrovial s'effondre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur