Le bailleur social bordelais Domofrance vise l'Ile-de-France
l'Ilot Lucien-Faure, à Bordeaux - © © Domofrance.

Le bailleur social bordelais Domofrance vise l'Ile-de-France

Claude Mandraut (à Bordeaux) |  le 26/06/2013  |  DomofranceBâtimentLogement socialMeurthe-et-MoselleGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Domofrance
Logement
Bâtiment
Logement social
Meurthe-et-Moselle
Gironde
France
Immobilier
Technique
Valider

Leader du logement social en Aquitaine et première filiale du groupe Conseil interprofessionnel du logement du sud-ouest (CILSO) avec une productuon de 1 770 logements en 2013, Domofrance s'apprête à s'implanter en Ile de France et va s'allier au groupe lorrain Aliance.

A la demande de l’Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL), le bailleur social girondin Domofrance, compte-tenu de sa compétence nationale, va apporter sa contribution en construisant dans une zone en tension. L'information a été communiquée lors d'une conférence de presse le 24 juin à Bordeaux par Norbert Hieramente, président de Domofrance et du groupe Conseil interprofessionnel du logement du sud-Ouest (CILSO).

Par ailleurs, dans la perspective de la réduction du nombre de CIL, le CILSO envisage de se regrouper avec le groupe Aliance dont le siège est en Meurthe-et-Moselle. « Nous présentons un vrai projet avec des complémentarités et sans redondance, le CILSO étant un des meilleurs constructeurs et Aliance étant très performant pour les services », commente Norbert Hieramente.

Une production de 1 770 logements

Au sein de Cilso, Domofrance continue à s’affirmer avec un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros en 2012, 17 millions d’euros de résultat net, un patrimoine de 22 500 logements, qui réprésente la moitié du groupe, et surtout une production en forte augmentation. Elle est passée de 615 logements lancés en production  en 2008 à 1 770 logements en 2013, dont 1 350 en locatif et 420 en accession sociale. Ils se situent à 90% en Gironde et 10% dans les Pyrénées Atlantiques. La Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) en absorbe 80%.

Depuis des années, Domofrance a constitué des réserves foncières qui se montent à 150 000 hectares, en majorité sur l'agglomération bordelaise. Fort de ce potentiel, le bailleur peut  se positionner sur les  grands projets urbains de la CUB tout en nouant des partenariats avec les promoteurs privés. La revente des terrain lui permet d’équilibrer financièrement ses opérations et de favoriser la mixité sociale.

Bailleur et aménageur

Entreprise sociale pour l’habitat (ESH), Domofrance est aussi impliqué sur l'agglomération bordelaise dans différentes opérations d'aménagement à des stades d’avancement divers. En font partie Les Bassins à flot (Bordeaux), la ZAC Bastide Niel (Bordeaux) en concession d’aménagement dans le cadre d’un groupement constitué avec BMA (mandataire), et Aquitanis, le secteur de Brazza (Bordeaux), le campus universitaire à Pessac (CUB) ou le quartier Saint-Jean/Belcier (Bordeaux), au sein d’Euratlantique. Domofrance a en outre été sélectionné pour concourir sur 4 îlots de l’opération 50 000 logements de la CUB. Afin d’avoir une meilleure visibilité en tant que producteur de logements sociaux en accession la propriété, Domofrance va se doter d’une marque dédiée à cette activité.

Commentaires

Le bailleur social bordelais Domofrance vise l'Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil