En direct

LCA-FFB sensibilise ses promoteurs
Grégory Monod, vice-président de LCA-FFB, fer de lance du rapprochement entre industriels et promoteurs. - © PH. JACOB / LCA FFB

LCA-FFB sensibilise ses promoteurs

Sophie Vincelot |  le 26/10/2018  |  Loi ElanLCA-FFBPromoteurs immobiliers

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Loi Elan
LCA-FFB
Promoteurs immobiliers
Valider

Logement neuf -

Alors que le projet de loi Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Elan) a terminé son marathon parlementaire, LCA-FFB veut continuer à peser dans les débats publics. Fort de 1 000 adhérents, le syndicat des constructeurs et aménageurs de la FFB élargit sa base et poursuit son opération séduction du côté des promoteurs. Le 16 octobre, il organisait la deuxième édition de sa journée technique dédiée à ces professionnels. « C'est l'occasion pour nos membres promoteurs de se rapprocher de leurs partenaires industriels », déclare Grégory Monod, vice-président de LCA-FFB, en charge de la promotion.

Au-delà de ce rapprochement, le syndicat tient également à se positionner sur plusieurs sujets, à commencer par la libération du foncier. « Avec la métropolisation, on observe une pression foncière de plus en plus forte, que les collectivités territoriales ont du mal à juguler », souligne Dominique Duperret, délégué général de LCA-FFB. Si la loi Elan ne propose pas de mesures pour lutter contre le phénomène, elle vient tout de même moderniser les outils d'aménagement foncier, avec la création des grandes opérations d'urbanisme (GOU).

Conjoncture difficile. Reste que, pour les promoteurs, le contexte économique devient tendu. « Nous sommes dans une période de baisse des autorisations de construction et des mises en chantier », ajoute Grégory Monod. Selon les derniers chiffres du ministère de la Cohésion des territoires, entre juin et août 2018, le nombre de permis de construire a reculé de 12 % par rapport à la même période l'an passé, tandis que les mises en chantier affichent une baisse de 5,2 %. En outre, les professionnels se préparent à la nouvelle réglementation environnementale, dont l'entrée en vigueur est prévue le 1er juillet 2020. Si l'expérimentation E+C- doit permettre d'appréhender les niveaux de la future législation, plusieurs questions, comme le stockage du carbone ou encore la fin de vie des bâtiments, restent en suspens.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur