En direct

Laurent Théry reçoit son Grand Prix de l'urbanisme 2010
Laurent Théry, Grand Prix de l'urbanisme 2010 - © © Samuel Dhote/Le Moniteur

Laurent Théry reçoit son Grand Prix de l'urbanisme 2010

Adrien Pouthier et Jean-Philippe Defawe |  le 15/12/2010  |  ArchitectureLoire-AtlantiqueInternationalFrance entière

L'aménageur de Nantes, Saint-Nazaire et Euralille a recu mardi 14 décembre à la Cité de l'architecture et du patrimoine, son Grand Prix, remis par la ministre de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet et le secrétaire d'Etat au Logement et à l'Urbanisme, Benoist apparu. Le jury a choisi de récompenser un homme au parcours singulier en lutte contre tous les cloisonnements. Son portrait par Jean-Philippe Defawe.

C'est par l'économie que Laurent Théry, 61 ans, est arrivé à l'urbanisme. En travaillant sur la question des grands ensembles, le jeune étudiant a très vite compris que la politique, puis l'urbanisme, étaient les seuls leviers efficaces pour agir de manière concrète sur les problèmes de société.
Son diplôme de sciences économiques et de géographie de l'aménagement, il débute comme urbaniste au Beture ouest puis au CETE de l'ouest. A partir de 1990, Laurent Théry s'exprimera pleinement dans deux sites majeurs, Saint-Nazaire et Nantes où il a contribué à faire émerger d'abord et à réaliser ensuite nombre de projets qui comptent dans les deux villes.

Projets phares

A Saint-Nazaire, successivement directeur de la délégation au développement de la Région Nazairienne puis secrétaire général de la Ville, il a largement contribué au renouveau spectaculaire de cette ville port déshéritée au départ : reconversion du centre, projet ville port, aujourd'hui reconnu comme un retournement de situation inespéré.
A Nantes, après avoir dirigé les services de la communauté urbaine, il est nommé directeur de la Samoa, société d'aménagement de la métropole Ouest-Atlantique et conduit notamment le projet de l'Ile de Nantes, conçu par Alexandre Chemetoff (grand prix de l'urbanisme 2000), projet emblématique d'une culture de la reconversion qui implique de refaire la ville sur elle-même tirant parti de ses atouts et potentiels. Pour conduire ce projet phare dans le monde de l'urbanisme européen, Laurent Théry va déployer une approche originale autour d'un "plan guide" souple et évolutif qui permettra au projet de se façonner de façon harmonieuse au fur et à mesure des opportunités. " Un projet urbain doit demeurer une figure qui établit le rapport entre des objectifs bien définis, stables, et une liberté de mouvement" explique-t-il dans une interview à paraître prochainement dans "Le Moniteur".
Laurent Théry élargit ensuite la démarche à l'Estuaire Nantes Saint-Nazaire, qu'il pilote depuis plus de 5 ans, accompagnant la création de la conférence métropolitaine, la biennale d'art contemporain, puis la conduite du projet d'Écocité de l'Estuaire.
Nommé en mai dernier directeur d'Euralille, il succède à un autre Grand Prix de l'urbanisme, Jean-Louis Subileau.

Militant de l'agglomération

Souhaitant placer l'urbanisme au cœur des grands débats de société, Laurent Théry - qui préside le Club ville aménagement depuis 2006 ainsi que le "forum des projets urbains" (Innovapress) - a lancé un appel pour réaffirmer "le rôle majeur de l'agglomération comme territoire pertinent de la gouvernance urbaine". En plein débat sur le projet de réforme territoriale, Laurent Théry a proposé "l'instauration d'opérations d'intérêt métropolitain (OIM), pour des opérations complexes d'initiative locale portées par une intercommunalité exerçant la compétence urbanisme". "Ces opérations pourraient s'inscrire dans la politique contractuelle, qu'il s'agisse des contrats de projet ou des contrats intercollectivités territoriales" écrivait-il dans un point de vue publié dans "Le Moniteur" n°5552.

La France souhaite créer un grand prix international de l'urbanisme

La France a l'intention de créer un grand prix international de l'urbanisme, a annoncé, lors de la cérémonie de remise du Grand Prix de l'urbanisme, le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu. "Je rêve que la France devienne porteuse d'un grand projet, celui de créer le premier grand prix international de l'urbanisme, équivalent du Nobel", a déclaré M. Apparu.
Pour M. Apparu il faut "inventer de nouveaux liens d'échanges, de formation, de réflexion qui mettent en relation tous les profils qui contribuent, aujourd'hui à l'urbanisme.
Le secrétaire d'Etat au Logement suggère "également la création d'un Institut des Hautes études de l'urbanisme, véritable Villa Médicis, pour développer les liens internationaux sur l'urbanisme et accroître l'influence de notre pays".

Commentaires

Laurent Théry reçoit son Grand Prix de l'urbanisme 2010

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX