En direct

Lasnier BTP signe les premiers contrats de génération

Emmanuelle N’Haux |  le 03/05/2013  |  Politique socialeFrance entièreTravail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Politique sociale
France entière
Travail
Valider
Emploi -

Dans une conjoncture morose, l’engagement de Lasnier BTP, entreprise familiale basée dans le Loir-et-Cher, a reçu les honneurs d’une visite présidentielle. En déplacement au centre de formation des apprentis (CFA) du BTP de Blois le 4 mars dernier, François Hollande a en effet assisté à la signature du premier contrat de génération conclu dans le secteur de la construction. « Nous avons embauché, en début d’année, un jeune à l’issue de son apprentissage en maçonnerie ainsi qu’un salarié âgé de 56 ans. Nous avons ainsi signé, rétroactivement, notre premier contrat de génération », indique Bertrand Lasnier, président du groupe.

Deux autres promesses d’embauche devraient concerner deux jeunes actuellement en brevet professionnel (BP) par la voie de l’apprentissage et le maintien dans l’emploi, jusqu’à leurs départs en retraite, de deux salariés âgés de 57 ans. Le coup de pouce donné aux entreprises dans le cadre des contrats de génération, Bertrand Lasnier le perçoit comme « une récompense aux entreprises qui forment et qui embauchent ». Et, dans ce domaine, Lasnier BTP fait figure de bonne élève. Elle compte en effet huit jeunes en apprentissage pour 82 salariés, soit 10 % de l’effectif et n’a connu aucun licenciement.

Renouveler l’encadrement

En matière d’apprentissage, le dirigeant se tourne de plus en plus vers des jeunes préparant des bacs professionnels et des BP. Une bonne façon d’identifier l’encadrement de demain. « En dix ans, j’ai pu renouveler 50 % de notre effectif tout en conservant le savoir-faire », souligne le dirigeant, par ailleurs administrateur du CFA de Blois. L’établissement a ouvert cette année une section de bac professionnel en patrimoine bâti et va développer des filières d’excellence.
Si les exonérations de charges et l’aide financière directe sont un « plus », « l’activité reste le nerf de la guerre ! ». Aussi, Bertrand Lasnier a fait le pari de se recentrer sur ses activités de restauration des bâtiments et sur une clientèle de particuliers. « Faire moins, mais mieux » reste sa devise, qu’il complète avec une bonne gestion de l’entreprise.

PHOTO - 717400.BR.jpg
PHOTO - 717400.BR.jpg - © Cyril Chigot/Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur