En direct

Languedoc-Roussillon Les travaux publics évaluent leurs besoins en formation

J. L. |  le 09/08/2007  |  EntreprisesHéraultFrance entière

Comment adapter l’offre régionale de formation aux besoins des entreprises de travaux publics ? Pour répondre à cette question, soulevée lors des assises régionales de l’emploi et de la formation en novembre 2006, la FRTP a engagé une étude prospective sur la relation emploi-formation en Languedoc-Roussillon à l’horizon 2015.

Les résultats de ce travail, confié au CCCA-BTP et à la cellule économique régionale BTP, ont été présentés à Montpellier devant une centaine d’acteurs de l’orientation et de la formation.

« Cette réflexion intervient à un moment opportun, souligne Gérard Maurice, président de la FRTP, car la lisibilité sur nos métiers est très bonne. Les gros chantiers à venir devraient accroître l’activité annuelle d’au moins 50 % durant la période 2009-2012. Nous devrons donc former, accueillir et fidéliser les jeunes qui auront fait le choix de cette carrière. »

Faire apparaître des priorités. L’étude met en relation l’estimation des besoins et l’analyse de l’offre de formation existante dans cinq métiers. L’écart apparaît manifeste chez les canalisateurs. Face à une croissance des effectifs chiffrée à 10 % d’ici à 2015, le dispositif de formation initial est jugé « insuffisant ». L’étude estime nécessaire la création d’une ou deux sections supplémentaires, « en particulier par l’apprentissage ».

Constat de carence également dans le secteur du montage en réseaux d’énergie, où l’absence de dispositif de formation initiale en Languedoc-Roussillon est « préjudiciable au développement du métier ». L’équilibre paraît mieux assuré pour les conducteurs d’engins, les constructeurs de routes ou les constructeurs d’ouvrages d’art.

« Cette enquête a le mérite de faire apparaître des priorités, commente Gérard Maurice. Beaucoup de jeunes sont attirés par le métier de conducteur d’engins, mais les formations sont chères et l’employabilité n’est pas extensible. Cet outil peut aider l’Education nationale et la région à résister aux pressions de certains lycées. »

L’étude prospective engagée par la FRTP sera poursuivie dans les mois à venir et élargie à d’autres métiers.

Commentaires

Languedoc-Roussillon Les travaux publics évaluent leurs besoins en formation

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur