En direct

LafargeHolcim moins Lafarge égale ?
- © LafargeHolcim

LafargeHolcim moins Lafarge égale ?

LeMoniteur.fr |  le 09/04/2021  |  Lafarge HolcimMondeNégoceArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Lafarge Holcim
Industrie
Monde
Négoce
Artisans
Valider

Le groupe issu de la fusion en 2015 du français Lafarge avec le suisse Holcim, compte simplifier sa raison sociale pour devenir simplement Holcim.

LafargeHolcim ne s'appellera sans doute bientôt plus qu'Holcim.

Les actionnaires du groupe né en 2015 de la fusion entre le groupe françaiset le groupe suisse seront en effet appelés lors de la prochaine assemblée générale, prévue pour le 4 mai, à voter sur une simplification du nom du groupe, a indiqué LafargeHolcim dans un communiqué résumant les points à l'ordre du jour.

"Ce changement de nom concerne uniquement le nom du groupe", précise le géant du ciment et du béton dans le communiqué, expliquant que les marques continueront d'exister.

Commentaires

LafargeHolcim moins Lafarge égale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Jpmo4647/

09/04/2021 10h:29

Encore une fois une fusion qui se fait au détriment d'un ex fleuron français. demain on réduira la part du groupe en France et on accentuera la désindustrialisation. Il ne faut jamais croire les sirènes de la finance.

Votre e-mail ne sera pas publié

cajef

09/04/2021 15h:34

Grosse erreur stratégique, dans l'histoire du ciment, Lafarge c'est tout de même quelque chose !!!

Votre e-mail ne sera pas publié

Max

09/04/2021 17h:09

La fin de plus de 150 années d'une belle histoire industrielle française.....les Suisses auront eu raison des Français . Quel gachi ! Et là encore cherchez qui au sein de l'état a réagi....personne ! Quelle va être la suite ? fermetures d'usines en France ? Bref

Votre e-mail ne sera pas publié

Le nomade

09/04/2021 18h:35

Encore un fleuron qui quitte la France, dommage.

Votre e-mail ne sera pas publié

PSH

09/04/2021 20h:28

Bien triste de voir Lafarge bradé puis démantelé. Encore une société française qui se portait bien et qui finit dans la nébuleuse de sociétés piranas. Quand ce genre de société n'est plus dirigée par des ingénieurs mais par des financiers, elle est perdue.

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil