Bâtiment

Label BBC rénovation et particuliers : les raisons d’un rendez-vous manqué

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Maison individuelle

Sur l’année 2011, l’organisme certificateur de maisons individuelles Céquami a enregistré 2500 demandes de labellisation BBC dans le neuf. En rénovation : deux.

« En 2011, les demandes de labellisation BBC dans la rénovation ont doublé par rapport à 2010, année durant laquelle une seule personne nous avait sollicité » précise en souriant Christophe Bonnavent. Pour le directeur général de Céquami, ce désintérêt des particuliers vis-à-vis du label BBC rénovation a ses raisons.

Pourquoi les particuliers ne sont pas demandeurs du label BBC rénovation ?

La raison est avant tout économique. Pour atteindre le niveau exigé par le label (moins de 80 kWh/m²/an pour les 5 postes réglementaires), il faut investir dans des actions conséquentes.  Cela nécessite de réaliser une étude thermique, et non pas un simple DPE, puis de réaliser des bouquets de travaux : isolation par l’extérieur, changement du système de chauffage, remplacement des menuiseries. Bilan  : la facture dépasse facilement les 30 000 euros. Alors que le panier moyen d’une rénovation se situe en dessous de 10 000 euros.

D’autant plus que le label BBC rénovation ne donne pas accès à des aides financières supplémentaires.

Effectivement. Dans le neuf, le particulier se rend compte que s’il veut bénéficier de majoration sur les aides fiscales il doit aller vers une labellisation BBC. Il se tourne alors vers nous, certificateurs (Cequami et Promotelec sont les deux organismes à certifier les maisons individuelles).
Mais ce cheminement ne se produit pas avec le label BBC rénovation qui n’ouvre droit à aucune bonification financière. C’est donc aux artisans, acteurs de la rénovation, de sensibiliser les particuliers sur l’existence du label. Pour cela, les  certificateurs doivent, en amont, faire un effort de communication vis-à-vis des professionnels.

Vous voyez d’autres explications à l’absence de demande de label BBC-rénovation ?

Aujourd’hui, une demande de label BBC doit obligatoirement s’inclure dans une certification plus large. Par exemple, « NF -maison individuelle » dans le cas d’une rénovation. Ce qui oblige à respecter d’autres exigences. Il faudra certainement à l’avenir les alléger.

Il y a peu de chances qu’une aide fiscale soit prochainement associée au label BBC rénovation. Comment voyez-vous l’avenir du label ?

Les choses devraient bouger, car les appels à projets régionaux, après s’être focalisés sur le neuf, se tournent dorénavant vers la rénovation. Ils encouragent, financièrement, le recours au label.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X