En direct

La voûte du terminal 2E sera entièrement détruite
- ©

La voûte du terminal 2E sera entièrement détruite

Defawe Philippe |  le 17/03/2005  |  ArchitectureFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
France entière
Valider

Après avoir examiné différentes solutions techniques, Aéroports de Paris (ADP) a finalement tranché pour la destruction puis la reconstruction de la voûte de la jetée du terminal 2E de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, dont une section s'était effondrée en mai 2004. Les niveaux inférieurs seront sauvegardés.

C’est finalement la solution la plus radicale qui a finalement été choisie ! "Sur la base d'études externes et internes, Aéroports de Paris a choisi la solution de reconstruire la toiture de la jetée" d'embarquement du terminal 2E sur toute sa longueur, indique la société. "La solution retenue pour l'avenir du terminal 2E a été présentée jeudi au conseil d'administration d'ADP, et sera soumise aux experts dans le cadre de la procédure civile", ajoute ADP dans un communiqué diffusé à l'AFP.
"Cette solution (...) permet de conserver l'ensemble des niveaux inférieurs du bâtiment qui ne posent aucun problème", est-il précisé.
Différentes solutions de réparations, c'est-à-dire de confortement de la jetée, ont été étudiées puis toutes écartées faute de garantie de sécurité suffisante, fait valoir l'entreprise.
Rappelons qu’en février, l'enquête administrative chargée d'établir les causes de l'effondrement a pointé la faible résistance initiale de la structure.

"ADP va mener toutes les études pour finaliser la solution de reconstruction qui a été retenue et qui permettra une réouverture totale du terminal 2E pendant la saison aéronautique d'hiver 2007/2008", ajoute la société gestionnaire des aéroports parisiens.
L'entreprise se chargera de la conception du nouveau projet, cette fois sans l'architecte du 2E, Paul Andreu, qui ne travaille plus pour ADP. Mais pour l'heure, "rien n'est dessiné", affirme-t-on chez Aéroports de Paris.
La société gestionnaire des aéroports parisiens lancera ensuite un appel d'offres auprès des entreprises de BTP. Une procédure qui permet d'assurer "une totale transparence", a souligné M. Graff.

Côté coûts, la reconstruction de la voûte va s'avérer "un petit peu plus chère" qu'un renforcement, a reconnu le président d'ADP. Elle reviendra à "une centaine de millions d'euros", selon lui.
Une somme qui vient s'ajouter aux 650 millions d'euros d'investissements initialement déboursés par ADP pour construire le terminal 2E, dont 150 millions d'euros pour la jetée d'embarquement.
Le scénario retenu allonge également la durée des travaux, "de trois ou quatre mois". Mais la reconstruction présente "une meilleure garantie" de sécurité, a insisté M. Graff.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur