En direct

La vitrification de l'amiante entre dans l'ère industrielle

Defawe Philippe |  le 05/12/2005  |  France BâtimentDéchetsInnovationGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Bâtiment
Déchets
Innovation
Gironde
International
Technique
Environnement
Valider

Seule solution permettant la neutralisation définitive de ce dangereux cancérigène, la vitrification de l'amiante, est entrée dans l'ère industrielle, avec l'inauguration à Morcenx (Landes, sud-ouest) d'une ligne de production unique au monde de la société Europlasma.

Ce four, chauffé à 1.400°C par trois torches à plasma, transforme cette roche fibreuse et friable en une substance vitreuse inerte et sans danger qui, une fois concassée, peut être utilisée comme remblai de route.
L'investissement, de l'ordre de 11 millions d'euros, permettra de remplacer deux autres installations existant sur le site, plus anciennes et moins performantes, qui seront reconverties pour de nouvelles utilisations.
Europlasma se présente comme la seule société au monde maîtrisant cette application de la technologie des plasmas, qui recréent dans un espace confiné les forces monstrueuses qui se déchaînent au coeur des étoiles.

Depuis 1997, l'amiante, longtemps massivement utilisé dans le bâtiment pour ses propriétés ignifuges, est interdit en France. 75% de l'amiante utilisé l'est en mélange avec du ciment (fibrociment). C'est surtout le quart restant, notamment l'amiante utilisé en "flocage", qui pose problème pour la santé et pourrait causer 3.000 morts par an dans les prochaines décennies en France.

La seule alternative au procédé d'Europlasma est l'effouissement. Or, "qui peut prendre un tel risque, non maîtrisé, non modélisable, avec une fibre susceptible de présenter des risques pendant des milliers d'années ?", s'est interrogé vendredi lors de l'inauguration son président Didier Pineau.
Entre 100.000 et 200.000 tonnes de déchets amiantés sont produits chaque année, dont 25.000 tonnes de déchets dangereux. Europlasma en traite environ un quart. La société réclame entre 1.200 et 2.500 euros par tonne d'amiante traité, alors que le coût de mise en décharge est de 200 à 500 EUR.

La différence est d'importance mais, en cas de mise en décharge, le propriétaire des déchets reste responsable des éventuelles pollutions que ceux-ci pourraient provoquer. La vitrification l'exonère en revanche totalement de ce type de responsabilité, potentiellement très coûteuse.

La nouvelle ligne d'Europlasma peut traiter jusqu'à 50 tonnes de déchets par jour, contre 15 t avec ses anciennes installations, avec une consommation d'électricité divisée par trois. Une tonne de déchets amiantés donnera 600 kilogrammes de vitrifiat, mais aussi 100 kg de déchets ultimes qu'il faudra bien mettre en décharge, selon le directeur technique Jean-Paul Robert-Anouil.

La mise au point de la nouvelle ligne aura été laborieuse, avec deux ans de tatonnements, qui ont éprouvé le titre Europlasma en Bourse (il est coté depuis le 11 septembre 2001 sur le marché libre). "Aujourd'hui, nous avons une solution technique, définitive et fiable, au dramatique problème de l'amiante", a assuré M. Pineau, devant plusieurs de ses investisseurs.

Europlasma a été créé en 1992 par M. Pineau, qui conserve encore 6% de son capital, pour développer des applications civiles des torches à plasma mises au point par l'unité bordelaise d'Aerospatiale pour étudier la résistance à la chaleur des missiles, lors de leur rentrée dans l'atmosphère.

La société a pris sa configuration actuelle en 2001 en reprenant à Electricité de France son site pilote de traitement de l'amiante de Morcenx, dont elle avait assuré la conception.
Europlasma conçoit aussi des fours de vitrification des résidus d'épuration des fumées d'incinération d'ordures ménagères. Une unité fonctionne à Cenon, près de Bordeaux, et quatre ont été construites au Japon par ses licenciés Kobé Steel et Hitachi Zosen.

Frédéric GARLAN (AFP)

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil